Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 08:53

Et, A l'opposé, 2013 Début d'une FRANCE et d'une EUROPE SOLIDAIRES

 

Telles sont mes constatations pour l'année qui finit et mes voeux pour celle qui commence.

 

J'ai déjà écrit ce que je pensais des stratégies de JM AYRAULT qui me paraissent servir l'objectif de ne pas trop contrarier la droite SARKOZIENNE, et assimilée, prioritairement au redressement sociétal de la collectivité.

J'espère que l'échantillon donné par le débat COPPE/FILLON lui démontrera que l'UMP n'émettra jamais que des critiques puisque, même envers les leurs, ses membres ne connaissent pas d'autre vocabulaire alternatif.

Dans cette formation tout ce qui n'est pas JE, au sens strictissime du pronom, est Nul, Perverti, j'en passe et des pire.

 

Les points positifs du Bilan de François HOLLANDE commencent indiscutablement par :

la FIN de l'Ere SARKOZIENNE  (dont la continuité aurait commencé par l'augmentation des taux de TVA, impôt injuste s'il en est) 

Petit rappel des caractéristiques de cette Ere SARKOZIENNE dont l'UMP porte encore le fanion (= mini-drapeau ):

  - Recul du pouvoir d'achat  et de la diminution de la valeur des économies de la quasi totalité de la Population des petits et moyens épargnants : Voir chûte des titres en bourse pour les épargnants qui avaient placé leur argent sur les conseils avisés de leurs banquiers (avisés pour leurs propres intérêts de banquiers évidemment).

Pourquoi quasi totalité ? parce qu'il y a eu des exceptions dans la crise à la SARKOZIENNE

  * Nicolas SARKOZY,  lui-même, dont le niveau de rémunération a sensiblement augmenté (je crois 70%) et dont le portefeuille titres (qui compose la majorité de son patrimoine) a augmenté de près de 30% si mes souvenirs (publications à la fin de son mandat) sont exacts. 

* Les grands patrons qui ont vu leur rémunération augmenter de près de 40%

 

- François FILLON lui-même a reconnu que les Impôts avaient globalement augmenté, or l'ISF, qui taxe les plus fortunés, avait diminué de manière très significative et, pire, le bouclier fiscal, glaive pour les non concernés, a même abouti à l'exonération de l'impôt foncier et de la taxe d'habitation pour les plus riches.  Devinette : Le montant global des Impôts augmente or l'imposition des plus riches diminue : Qui a payé l'augmentation des impôts ainsi que la diminution des impôts des plus riches   ?

 

Je rappelle que dans les conditions d'avant SARKOZY, nul n'avait jamais été exonéré de l'impôt foncier (sur les propriétés immobilières) et que seuls les foyers non imposables (et encore pas tous) sont exonérés de la TH.

   L'Egalité à la SARKOZY = mêmes exonérations d'impôts pour les très pauvres et les très riches ! 

 

Changement d'Ere amorcée fin Mai 2012

   l'ISF a déjà été réévaluée et le bouclier est parti en éclats... sur ses débris, les exilés fiscaux à qui je dis : Salut ! J'espère très sincèrement pour vos grands parents que ceux-ci aient été des collabos et non des résistants.

- L'augmentation du chômage et les flux de licenciements :  Pas besoin d'être SHERLOCK pour concevoir que ceux qui avaient vu augmenter leur rémunération de 40% l'an avant la fin de leur ERE favorable, aient soigneusement caché leurs intentions afin que soit reconduit l'ex-Président, avec, en perspectives, l'intention de balayer, genre tempête, dès qu'ils auraient à nouveau la main pour 5 ans.

  L'ont pas eue !   Donc, sont obligés de limiter le flux licencietoire. 

  On peut donc facilement estimer que s'ils avaient eu la faculté de virer à leur guise, voir échantillon MITTAL, on aurait abouti à un volume nettement plus important de la dégradation des emplois.

 

  A ce niveau, je regrette très sincèrement le comportement de JM AYRAULT, même s'il ne nous a pas bousillé toute possibilité de repêchage.

Une Nationalisation intermédiaire avec formation d'une SCOP pour la reprise ultérieure de l'Entreprise aurait été un signe FORT du changement.

Sa peut-être excuse : La méconnaissance des procédures permettant d'adapter la CONSTITUTION aux ambitions d'une France solidaire. (l'actuelle devant être révisée, comme on a pu l'observer lors du refus de la taxation à 75% des revenus annuels dépassant 1000.000 d'Euros par personne.) 

Il semble évident que la réforme de la fiscalité qui permettrait de taxer à l'IRPP en FRANCE toute personne de Nationalité Française, avec le Conseil Constitutionnel actuel, semble difficilement envisageable.

 

Donc MON 1er Voeu pour 2013 :   MODIFIER la CONSTITUTION pour permettre la mise en oeuvre de procédures solidaires. (et non pour supprimer le suffrage universel comme l'évoquait JL MELANCHON)  
Fixer des objectifs sans d'abord s'en donner les moyens est, soit une berlure publicitaire, soit une hérésie.

Dans un cas comme dans l'autre, faisant partie des berlurés ou des idiots présumés, je n'apprécie pas.

 

Mon 2ème Voeu : Si le 1er Ministre continue sur sa lancée para-libérale, qu'il y ait  un REMANIEMENT Ministériel afin que le courage et l'audace permettent le développement des SCOPS, ou nouvelle forme Juridique 50/50 mi-scop mi apporteurs de capitaux, avec la médiation de l'Etat par voie de Nationalisation éventuelle à titre intermédiaire.

 

Mon 3ème Voeu : Instauration d'un système de taxation des importations qui font concurrence aux productions Nationales : Taxation Carbone pour celles les plus éloignées et Taxation Ecologique pour celles qui ne respectent pas les contraintes imposées par notre Nation (Travail des enfants, utilisation d'engrais non autorisés...) .

La compétitivité est une absurdité si on n'harmonise pas les contraintes.

Même en supprimant les charges sociales et en diminuant de moitié les rémunérations de nos travailleurs, on n'arriverait jamais à un niveau de coût aussi bas qu'en exploitant des assimilés esclaves.

 

Par contre, si les productions coûtent aussi chers aux producteurs étrangers, grâce à nos taxes, que s'ils respectaient des lois sociétales équivalentes aux nôtres, peu à peu ils choisiraient sans doute cette stratégie.

Ceci augmenterait le pouvoir d'achats de leurs propres travailleurs et leur permettrait d'écouler leurs stocks chez eux, et en partie chez nous. (Et nous, nos stocks, chez nous... et en partie, chez eux.)

 

Mon 4ème voeu : Que l'Education, enfin considérée comme priorité, permette au suffrage Universel de représenter les choix de votants ayant la capacité d'évaluer QUI défend les intérêts collectifs et QUI a surtout pour vocation de défendre des intérêts individuels permettant à une élite de vivre 400 ans sans soucis financiers aux dépends de ceux de la majorité de la Population qui n'a pas de quoi nourrir correctement ses enfants. (autant de votants de plus en opposition à l'élite de ceux qui se croient aussi immortels que leur patrimoine)

 

Ce voeu, je reconnais que depuis Mai 2012, Fin de l'ere SARKOZIENNE, il me semble en bonne voie de réalisation.

 

Mais je vais me mettre sur mon 31 (Décembre) pour fêter joyeusement la fin de 2012, car ces voeux , Provence oblige, ne seront publiés que demain, 1er jour de l'année.

 

J'en ajoute encore UN, Multiple :

  A tous mes lecteurs et à tous ceux qu'ils aiment je souhaite

une excellente année 2013: Amour, Affection, Santé, et Conditions financières

leur permettant d'évoluer à partir du 4ème niveau de l'échelle de MASLOW, les 3 premiers échelons (bouffe, sommeil,& logement, sécurité, santé, & reconnaissance personnelle) ayant été atteints ou incessament sous peu.

 

  Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 07:24

Gérard DEPARDIEU vient de soulever la problématique en fuyant vers la Belgique pour échapper au devoir de solidarité Nationale de ceux qui ont leur "foyer fiscal" en France.

Il est vraisemblable que le nombre d'émigrés serait encore plus important si le "foyer fiscal" en France impliquait une mobilisation militaire en temps de guerre.

Dans cette situation ils seraient considérés comme déserteurs et jugés en tant que tels... Leçon d'Histoire.

La guerre économique n'a donc pas les mêmes exigences que la guerre armée... Sans doute parce que le nombre de morts est moins nombreux, ou moins visible, ou moins instantané.

 

Je ne vais pas insister sur le cas de cet acteur qui ne fuit pas que la fiscalité. Il fuit la Vie. Ses comportements en témoignent.

 

Brève reflexion qui pourrait trouver sa place sur mon blog de psychologie : 

Peut-on expliquer par une réaction d'égoïsme extrême l'attitude des richissimes de vouloir garder pour eux l'intégralité (ou presque) de leurs ressources annuelles qui leur suffiraient pour vivre 400 ans, en étouffant leur culpabilité de voir, à côté d'eux ou pas loin, des humains qui se désespèrent de ne pouvoir nourrir leurs enfants ?

Je ne le crois pas.

Ce que je crois c'est que, ne pouvant acheter l'immortalité, ils cultivent l'illusion de se la garantir en confusant l'ETRE et l'AVOIR. !  En termes psy cela se nomme un CONTRE-INVESTISSEMENT   

= La représentation, dans le système conscient (Avoir = Etre) , fait échec à la représentation refoulée dans l'inconscient qui cherche à revenir à la conscience (tu restes mortel, riche ou pas, et l'Avoir n'empêchera pas ton Etre de partir dans le dénuement le plus total)   !  

 

Ceci étant, la diminution de leur souffrance psychologique est de la compétence de leur médecin.

Et s'ils retiennent le critère "plus c'est cher, meilleur est le praticien" (pour rester dans leur démarche sophiste), ils ont les moyens d'en trouver de très efficaces.

Par contre, elle ne peut être prise en charge, à ce tarif (confiscation conséquente de ressources publiques) par l'Etat qui représente la totalité de la Population du pays et ne peut accepter que certains des siens soient misérables.

 

La solution me parait relativement simple. (Serais-je géniale ?) L'outil fiscal ! 

Il suffirait de rajouter 2 mots dans le texte qui définit les modalités d'imposition des revenus.

  "Doivent payer leur impôt sur le revenu en France, les personnes ayant leur foyer fiscal en FRANCE (y passent plus de la moitié de l'année ...).

Cet impôt s'applique sur les revenus de source française, sans abattement autres que ceux applicables à tous, et, sur les revenus de source étrangère pour lesquels l'impôt dû est calculé après avoir déduit celui payé dans le pays où le revenu a été déjà imposé."

  Il suffirait d'ajouter sur le texte ... les personnes ayant leur foyer fiscal en FRANCE ou (inclusif) toutes personnes de Nationalité Française, quel que soit le lieu de son "domicile".

- Ainsi chacun garderait la Liberté de vivre où cela lui plait et non en fonction "d'avantages payés par d'autres" qui en ont moins les moyens, ce qui est un comble.

- Ainsi le véritable émigré pourrait choisir de renoncer à la nationalité Française, dès qu'il aura su effectuer les démarches pour obtenir une autre nationalité (ce n'est sûrement pas gratuit).

Alors, LE PLUS GRAND AVANTAGE compensatoire pour ses EX-COMPATRIOTES c'est qu'il PERDRA ses DROITS DE VOTE et ne pourra donc pas participer à imposer à la Population un REGIME lui garantissant à nouveau des privilèges qui lui permettraient de revenir dans son ex-pays et de rejoindre ses ancêtres, parfois, hélas, d'autres plus proches, dans leur demeure éternelle...

 

Messieurs les Ministres, qui passent par ici ou repasseront par là, la Loi des Finances taxant les revenus de l'année 2012 étant finalisée en fin d'année, avec effet rétroactif possible au 1er Janvier, rajoutez donc, à la condition de "Foyer Fiscal", celle de "Nationalité".

Nous aurons ainsi la preuve que fin 2012 était bien la Fin d'un MONDE pervers et l'entrée dans un MONDE solidaire, pas seulement par nature (interdépendance) mais aussi par choix !

Pour les croyants : Celui qui nous a faits à son image n'aurait plus autant l'impression de se regarder dans un miroir déformant

 

Agréable journée

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 07:24

D'après les sondages, elle était espérée par 60% des Français.

Conclusion : 60% des Français déçus !

 

Et parmi eux, je parie que 30% seront récupérés par le Front National qui porte, en son nom, le symbole "National".

 

Evidemment on pourrait aussi espérer que plus de cette moitié se retournerait vers la gauche, plus à gauche.

Mais ce qui bloque, à ce niveau, c'est non seulement la barre trop basse d'une imposition drastique des revenus qui ferait fuir tous les investisseurs, aussi bien les mini que les maxi, mais encore le plan de supprimer le suffrage universel.

Quand on voit, à titre d'échantillon, les intérêts que défendent les chefs de partis, et ceux qui aspirent à cette position, à savoir, les LEURS, on n'est pas prêts à renoncer au suffrage universel !

 

Suis-je déçue ? Oui.

Bien sûr, si François HOLLANDE n'avait pas rencontré personnellement Monsieur L. MITTAL, et que la décision ne dépende que de JM AYRAULT, je n'aurais pas été déçue car je n'y aurais pas cru une seule minute.
Mais là, ce qui me déçoit, au-delà du sacrifice d'une région française, c'est de constater Qui est le décideur en Politique intérieure. Ce n'est pas celui que j'avais choisi pour Président.

 

La Nationalisation, aussi temporaire soit-elle, des Hauts Fourneaux aurait été l'indicateur incontournable que, dans notre pays, l'Etat se donne les moyens de veiller à ce que les intérêts financiers ne se développent pas au détriment des intérêts humains.

Qu'ils se développent, c'est très bien et même c'est indispensable, mais pas à n'importe quelles conditions redevenues "barbares".

Par ailleurs, vu les motivations des salariés de ce site, un repreneur nouveau, associé aux salariés dont les apports en capital auraient pu être représentés, pour partie par les indemnités de licenciement économisées, et, pour autre partie, par une subvention d'Etat correspondant aux indemnités de chomage et de retraites anticipées économisées, était le pari industriel le plus gagnant qu'il soit.

 

Mais pour cela il eut fallu la volonté d'un Gouvernement EFFECTIVEMENT SOCIALISTE !

 

Est-il possible de Nationaliser, en FRANCE ? 

Evidemment on sait bien que de Gaulle avait recouru à cette procédure, F. MITTERAND aussi (en particulier, il avait nationalisé USINOR l'ancêtre d'Arcelor... et il faut croire avec un certain succès, si on se fie à sa descendance)

mais la nouvelle contrainte actuelle aurait pu être notre appartenance à la CEE.

Eh bien, Il n'y a pas d'incompatibilité. 

Une Nationalisation implique une  promulgation législative, donc l'approbation des Assemblées !

Vu les circonstances, cette fois-ci il est fort probable que même au Sénat la majorité de gauche aurait conforté la décision. Il y avait même des élus de droite - ceux de la région Moselle - qui auraient approuvé l'initiative.  Quel Gâchis !

Je souhaite à Arnaud MONTEBOURG assez de force morale pour ne pas présenter sa démission car il sera plus utile, en tant que Ministre pouvant mettre en évidence, de l'intérieur, les défaillances sociales du gouvernement ... Jusqu'au prochain remaniement qui demeure l'Espérance (seule sauvée, comme pour la boite de PANDORE) de la nouvelle majorité (60%), qui se refuse encore à rejoindre une formation dont la plupart des autres valeurs ne lui conviennent pas. 

 

Alors voyons le Plan Social qui nous est présenté à la place de la stratégie opérationnelle qu'aurait impliquée la Nationalisation :

 - Pas de plan social ?   Cela signifie "pas de licenciements" mais comme les Hauts Fourneaux ne reprendront pas leur activité cette stratégie coûtera à l'Etat des indemnités "Chomage", dépense stérile s'il en est et insatisfaisante pour l'économie locale car, pendant que les hauts fourneaux ne fonctionnent pas, les sous-traitants déposent leur bilan.

  Notation : 0/20

 

- Investissement complémentaire de L. MITTAL de 180 millions d'Euros MAIS sur 5 ans... (j'aimerais connaître combien il aurait dû financer d'indemnités de Licenciement IMMEDIATEMENT, pour mesurer l'effort demandé à sa juste valeur !)

Ah oui. J'allais oublier. Pourquoi faire ces 180 millions ? Pour maintenir l'outil de production en mesure de produire...

De produire quoi ?  Note 10/20

Pour le cas où ce serait de Produire, en cas de Nationalisation reportée après un prochain Remaniement Ministériel ( je ne peux m'empêcher de l'envisager en hypothèse possible) d'ici 5 ans.

 

- A présent, argûment comique si on est des fanas de l'humour noir :

  On maintiendrait le potentiel des hauts fourneaux pour la mise en oeuvre du projet ULCOS

  C'est quoi, ça ?  Je cite : Création d'un prototype d'une industrie de "captage-stockage" de CO2, pollution accompagnant la production de l'acier et générant le paiement de taxes dépendant des volumes émis et traités.

  Initiative préconisée par les Ecolos? Meuh non !  Dommage !

  Inititiative dont l'objectif serait de faire diminuer les taxes (recettes de l'Etat) et donc de "diminuer le coût de production pour les industriels ce qui augmenterait leur compétitivité (diminution des prix de vente) sur le marché mondial !"

C'est tenter de nous faire oublier, un peu vite, l'effet relatif, sur la compétitivité, des taxes par rapport au niveau des rémunérations règlementées en France (ce qui est loin d'être une exigence mondiale) pour éviter l'exploitation de l'Homme par l'Homme.

 

  J'allais oublier le même détail que celui non révélé au grand public par notre gouvernement :

  - Coût de cette réalisation : 600 millions d'euros

               L'Etat Français apporterait 150 millions d'Euros, éventuellement un peu (?) plus.

               La CEE, dans le meilleur des cas (car il fait partie de 4 ou 5 projets soumis à un consortium composé de 48 Entreprises et organisations)  apporterait tout son budget programmé pour ce soutien choisi, soit 240 millions d'Euros.

On arrive donc au total de 390 millions d'euros... manquent juste 600-390 = 210 millions d'Euros !


-  La réponse à cette objection pourrait être : On a le temps !

   "Cette réalisation ne pourrait voir le jour avant un terme de 15 à 20 ans" !

 

Evidemment, ce dénouement contrarie toute la population de FLORANGE et des Environs.

Sur la plan électoral, ce ne serait pas catastrophique.

Oui, mais, on constate que 60% des Français (je sais, je me répète) sont mécontents. !!!

40% de satisfaits ou indifférents, c'est sans doute l'électorat de l'UMP qui, compte tenu des circonstances, ne présente ni danger, ni opportunité, pour les prochaines élections.

 

Alors, pour conforter les acquis électoraux on nous dit que l'on va surveiller la tenue des engagements de L. MITTAL, que le "révolver est sur la table !!!"  Mais j'aimerais bien savoir de quel côté est la cible !!!

"Un idiot est au bout de mon doigt ! De quel côté ?"

 

J'ai l'impression désagréable que l'on nous croit du côté qui ne nous convient pas !

Jusqu'à la lecture de mon article, peut-être.


Décidemment :
Remaniement ministériel, article présumé arrivant jusqu'au sommet ! 

 Je suis d'un optimisme qui pourrait faire présumer que je crois au Père Noël !    C'est de saison !

 

Je vous souhaite quand même un bon week-end.

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 07:37

J'ai eu l'occasion de tester cette procédure.

Il s'agissait de choisir une stratégie de notation, alors que je faisais partie d'un jury d'examen.

 

1er vôte :  c'est la proposition de certains, dont j'étais, qui fut adoptée.

 

Hélas, celle-ci n'était pas conforme à ce qu'aurait souhaité mon collègue, Président du Jury et ami d'une majorité de votants.

Il a fait savoir qu'il ne trouvait pas ce résultat "significatif" et a suggéré que nous votions à nouveau.

 

Ainsi, la question posée a été déviée et devint : Votez-vous comme moi ou contre moi ?

L'idée était passée au second plan !

 

Le deuxième vote a donc privé de leur liberté de conscience individuelle une partie de l'électorat.

Et le résultat obtenu et retenu, fut loin de me satisfaire.

Vous imaginerez sans difficulté, si vous avez lu mes autres articles, ma réaction !  

Stérile, en perception immédiate et surtout pour les candidats de cette promotion.

Heureusement les bons devoirs n'en auront pas été trop pénalisés quand même (peu de points sur cette question).

De plus, une décision collective n'est pas forcément appliquée par ceux qui ne l'approuvent pas : 

Elle n'est donc suivie que par les décideurs, les suiveurs et les indifférents.

 

Ce souvenir est lointain et, pour le sujet d'antan, il y a prescription.

 

N'empêche que l'enseignement reçu, en l'occasion, est resté stable.

Je vous l'offre en partage.

 

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 09:11

Que celle-ci soit Famille, Foyer, Association, Entreprise, Parti Politique  ....

 

La réponse est : Etaler son différend sur la place publique, comme si on attendait que les témoignages externes donnent la juste vision interne.

En réalité, ce qui apparait avec évidence c'est la désunion qui règne et, pire, que tous les coups semblent permis dans cette entité surtout quand l'exemple vient d'en haut. 

Plus grave, par extrapolation, on peut conclure que ceux qui n'hésitent pas à détruire leurs plus proches, auront encore moins de réticences à détruire leurs partenaires exterieurs.

 

 Supposons que FILLON ait eu raison et que COPPE ait pris la place lui revenant. 

 

La situation n'est pas un cas exceptionnel, en Entreprise, non plus.

Une réaction qui aurait impliqué de détruire l'Entreprise pour que "sans lui, point de salut" aurait été une manière de pratiquer la "Justice", en nivellant par le bas, et en sacrifiant tous les membres du groupe au culte de sa propre personnalité.

En fait, c'est en interne, mieux, en"privé", que la bataille aurait dû être livrée.

Et, à ce niveau, la recommandation de "pousser l'autre du côté où il penche" a déjà prouvé son efficacité.

 

Si j'aborde ce sujet ce n'est pas vraiment pour évoquer le sort de l'UMP mais pour exposer cette procédure que l'on peut rencontrer en entreprise :  Promotions "canapé", Piston familial , Sympathie de clan...J'en passe et de nombreuses...

Comment va réagir l'individu qui se sent lésé dans ses droits ?

Médire de sa hiérarchie et des méthodes préconisées n'a pas de conséquences favorables pour lui, sur la durée, et peut même lui nuire par ricochet (voir mon article sur "Planête Saturne" cas extrême)

 

Par contre, pousser l'autre du côté où il penche, le met face à des décisions qu'il n'est pas en mesure d'assumer. 

Il ne reste plus qu'à mettre en évidence, en interne, ces faiblesses et la compétence de l'intervenant qui aura su protéger du désastre, ou presque, par ses conseils éclairés (au point d'être aveuglants pour celui qui a été mis sous les projecteurs)

 

Finalement, dans l'entité, chacun reconnait celui qui tient les ficelles et celui qui est la marionnette.

Quand la marionnette en prend enfin conscience, il ne lui reste que le choix de se retirer avec panache si elle le peut encore ou sans panache, car cela n'importe plus qu'à elle.

 

Mais au niveau des relations extérieures "tout demeure pour le mieux dans le meilleur des mondes" et la régulation intérieure n'en n'est que plus solide.

Evidemment si celui qui se sent spolié est le seul à estimer qu'il y a injustice, son opinion sur sa valeur n'etant que personnelle, le pousser du côté où il penche lui fera bientôt franchir le cap du niveau de ridicule qui tue... les ambitions non justifiées (en illustration de cette affirmation voir mon article sur la nomination ratée de J. SARKOZY à l'EPAD)

 

J'ai estimé que ce conflit au sein de l'UMP donnait un modèle interessant pour montrer comment réagir quand on veut se défendre de ce que l'on considère comme un abus de droit, sans priver le groupe des marrons chauds comestibles.

Il suffit de faire en sorte que celui qui a été désigné pour "retirer les marrons du feu" se sente obligé de se précipiter et se brûle les doigts jusqu'à ce que la douleur lui devienne insupportable...

Ce qui demande un certain temps, donc de la patience et de la persévérance.

 

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 19:23

Mais non !
Ce sont les lances à incendie que les pompiers ont prêtées aux "forces de l'ordre" pour arroser les manifestants qui continuent à refuser le déplacement de l'aéroport de NANTES sur un site voisin car toujours à NANTES !

Arrosés au sens PROPRE !   C'est à dire complètement opposé au sens figuré du terme.

 

A propos d'arrosage au sens figuré - sous forme de subventions, concessions rentabilissimes -, j'en passe car je ne connais pas tous les "tuyeaux" utilisables pour arroser au sens "non propre", sans se mouiller, évidemment. Je ne sais pas mais je devine : Il suffit de légaliser la procédure envisagée avant qu'elle ne soit mise en oeuvre.

 

Décidemment, Monsieur HOLLANDE, votre Premier Ministre ne me convient pas du tout.

Bien entendu, je ne peux pas trop critiquer car je n'ai pas de candidature de substitution à vous proposer.

Mais quand même, il me semble qu'au PS il ne doit pas manquer de talents qui ont une véritable sensibilité sociétale.

 

Revenons-en à cette révolte régionale sur NANTES !

Eh bien à moi, ils me sont très sympathiques les contestataires ! Des actifs, des étudiants, des retraités... Ils résistent !

La France Populaire, digne descendance de la Résistance, sous la pluie !!!!   Cela nous change de ceux qui "ouvrent un parapluie" en permanence : Des "réservistes" si je me fie à leur vocabulaire courant.

  

Comme je suis curieusissime je suis allée voir de plus près en quoi il serait indispensable de déplacer l'aéroport de NANTES qui semble fonctionner en régime de croisière. Rendez-vous sur le Net, vous le constaterez aussi.

 

J'ai trouvé !

La construction et la concession du futur aéroport, situé à 30 km au nord de Nantes, ont été confiées au groupe Vinci, qui évalue son coût à 560 millions d'euros.

Il en déboursera 320, le reste étant payé par l'Etat (125,5 millions d'euros) et les collectivités locales (115,5 millions d'euros).

J'aimerais en savoir un peu plus sur les modalités de la concession proposée au groupe VINCI : En particulier, sur quelle durée ils évoquent leur retour sur Investissement et la durée totale du contrat de Concession !

Je suis allée voir de plus près qui était ce fameux groupe VINCI qui avait su convaincre votre Premier Ministre, ex-Maire de Nantes ou de pas loin, de l'opportunité de faire appel à ses services pour déplacer (et non créer) un aéroport, à quelques kms de l'ancien. Au fait, l'ancien, qui l'exploite ????    C'est important ce détail !

 

Je me suis dit, parodiant BOURREL ! Mais c'est bien sûr !

Vinci Concessions c'est : Le plus ENORME des développeurs de concessions et des détenteurs d'un portefeuille de concessions en exploitation.

Vinci Concessions est présent dans le développement de l'infrastructure de transport (routes, autoroutes, parkings, liaisons ferroviaires, aéroports) et d'équipements publics

Vous connaissez ! les autoroutes à péage. le réseau ESCOTA !!!

 

Enfin, vous m'avez compris !

Le Déplacement de l'Aéroport n'est pas qu'une affaire d'Etat !!!  

 

Si les manifestants arrivent à leurs fins, on pourra dire que la Révolution Sociétale a commencé.

Les Humains et la Vie contre les Puissances Financières !

 

le 23 Décembre 2012 ne serait pas alors la Fin du monde mais la Fin d'un Monde

Et, vu sous cet angle, la naissance de l'Amour, que l'on fête chez les Chrétiens 2 jours plus tard, mériterait, cette année, que l'on allume autant de bougies que nécessaire pour souhaiter un Bon Anniversaire au Père Noël !

 

En attendant :  "Il Pleut sur NANTES" me rappellera PLUS, désormais, que la chanson de BARBARA

                         Et, comme la chanson de BARBARA, cela restera un agréable souvenir.

 

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 07:12

Ceux qui auraient la tentation de répondre "OUI", parce que telle ou telle Loi convient parfaitement à leur comportement choisi, devraient feuilleter les livres d'HISTOIRE, des Pays de leur choix, et ils auront alors de multiples occasions de constater que :

 

- L'obéïssance aux Lois a souvent été le prétexte à des millions de comportement horribles, ne serait-ce que les guerres, dont les acteurs n'avaient pas à assumer les responsabilités, dans le meilleur des cas.

  Dans les pire, ils en éprouvaient même de la fierté quand était reconnu leur comportement héroïque, aussi cruel soit-il, en récompense de leurs courageuses prises de risques personnels.

 

- La Désobéïssance d'hier devient souvent attitude glorifiée aujourd'hui ou dès demain.

 

Je vous recommande les paroles de la chanson "la guerre de 14/18" écrite par Georges BRASSENS.  Je ne m'en lasse pas.

 

La LOI ne peut donc pas remplacer les impératifs de la conscience propre et sa seule exigence consiste à ne pas pénaliser ce qui est conforme à son texte, tant que celui-ci est valable. 

 

A présent je vais aborder des sujets d'actualité sensibles :

   L'Avortement

- Ce n'est pas parce qu'il est autorisé par la Loi que l'on peut obliger une femme enceinte à avorter.

- Ce n'est pas parce qu'il est autorisé par la Loi que l'on  peut obliger un médecin à le pratiquer

Par contre, c'est parce que la Loi l'autorise que toute femme doit pouvoir être informée de la procédure à suivre,  si elle veut avorter

Et, au même titre, qu'un médecin, qui ne veut pas y procéder, doit être obligé de donner à la demanderesse les coordonnées de ceux qui accepteront, sans réticence, de répondre à sa demande

Puisque la Loi existe c'est qu'il existe une partie de la Population volontaire, à son origine.

Ces conditions sont même sécurisantes car on sait qu'un travail fait à contrecoeur est souvent, inconsciemment, mal fait. Dans le cas, présent, les conséquences - aussi involontaires soient-elles - pourraient être dramatiques.

 

Le Mariage pour Tous :  

- Ce n'est pas parce qu'il sera autorisé par la Loi que l'on peut obliger un couple vivant ensemble à le contracter (même s'ils ont déjà procréé)

- Ce n'est pas parce qu'il sera autorisé par la Loi que l'on peut obliger des officiants à le célébrer.

Par contre, c'est parce que la Loi l'autorisera que Tous pourront exiger de le contracter

Et, au même titre, qu'un officiant qui ne veut pas y procéder, doit être en mesure de donner aux demandeurs les coordonnées de ceux qui accepteront, sans réticence, de répondre à leur demande

Puisque la Loi existe c'est qu'il existe une partie de la Population volontaire, à son origine.

Ces conditions sont bénéfiques car si les prétendants à leur nouveau statut sont indifférents à la qualité de la cérémonie, cela n'implique pour eux aucun changement, mais s'ils lui accordent quelque importance, ils seront infiniment mieux accueillis par une personne qui est en accord moral avec la procédure.

Il n'y a pire acceuil que celui qui, contraint à des félicitations en contradiction avec ses valeurs, utilise l'humour avec intelligence et férocité pour agresser légalement ses interlocuteurs.  Vous voulez un échantillon ? 

 

Alors, Merci Monsieur HOLLANDE d'avoir précisé cette évidence, même si je ne suis pas aujourd'hui directement concernée par cette problématique. 

( Demain ? Je n'en sais rien. Ce pourrait être par ricochet. L'homosexualité n'est pas héréditaire et l'observation nous a démontré que l'hétérosexualité, non plus)

 

L'Euthanasie : Actuellement le sujet n'a pas encore été soumis à législation.

                     Toutefois, il me semble que les réponses devront être de même nature, si un jour la Loi Française permet cette pratique.

 

Dans les 3 cas, quelle que soit l'attitude de celui qui refuse sa participation, cela n'implique pas qu'il condamne ou méprise qui interviendra.

 Ce n'est pas parce que je ne pratique pas le jeune du Ramadan ou celui du Carême, ou d'autres dont je ne sais même pas qu'ils existent, que je porte une appréciation négative sur ceux qui le font.

Simplement nos exigences de conscience sont différentes. Elles n'obligent en rien ceux qui ne les partagent pas, mais grâce à la Loi (sur la laïcité = liberté de pratique religieuse), elles sont un choix possible pour ceux qui les appliquent.

    

Par contre, en ce qui concerne, non pas les individus capables (au sens juridique) de choisir leur mode de Vie, mais ceux qui ne le sont pas  (dont les enfants), la problématique sort du domaine du social exclusivement et me parait de la compétence préalable des scientifiques.

Voilà pourquoi, si "le mariage pour tous" me parait ne pas être en contradiction avec l'expression de la Liberté individuelle, pour l'adoption qui va sceller, avant l'expression possible de leur volonté, les conditions de vie des enfants, je suis CONTRE tant que des Psychiatres et Psychologues n'auront pas donné leur aval.

A la limite, pour les situations déjà constatées, il suffit que des Assurances soient contractées pour la protection de l'enfant, s'il arrive un accident à leur parent unique.

Et, la possibilité d'adoption, à la majorité de l'enfant, sous réserve de l'accord de celui-ci.

Ainsi, les enfants seront au moins protégés, pendant leur scolarité, des remarques assassines des autres enfants.

Il leur en faut beaucoup moins !

Surtout chez les plus malheureux qui trouveront enfin plus fragiles qu'eux-même en tant qu'escabeau à leur propre condition.

 

Eh oui ! Chez les enfants, la violence sur le bouc émissaire, "en tant que courte échelle" qui leur permet d'atteindre le palier de leur propre estime minimum, c'est courant.  Quand ce n'est pas déjà un jeu !!!    

Interrogez des enfants... des tatas... si vous avez quelques réticences à me croire.

 

Hélas, on en voit aussi des exemples au niveau du monde des adultes !!! 

L'immaturité chronique des pratiquants ne diminue pas systématiquement la souffrance des cibles.

C'est même parfois pratiqué en tant que stratégie d'entreprises !!!  Stratégie destinée à provoquer le départ des ciblés qui, en cas de dérapage, peut aboutir au suicide de l'intéressé (ce qui n'était pas la forme de départ préférée par les auteurs).

 

Donc laissons aux Lois leur esprit (Montesquieu) et gardons le nôtre.

Qu'elles soient comme des bons parents protectrices sans être étouffantes et encore moins tyranniques.

Et que notre créativité leur permette d'évoluer afin de consituter des boucliers efficaces mais pas des camisoles de force.

 

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 08:59

Au début - avant qu'il ne rentre au service de l'Etat SARKOZY - il paraissait sincère et désireux de s'engager pour le bien de la France et des Français, suivant ses propres estimations.

 

Je présume qu'il déchanta rapidement !!!

Il avait juste le droit d'être l'ombre de ...

 

A peine prenait-il l'initiative d'une déclaration que lui dictait sa conscience, qu'il se voyait renvoyé dans son cabinet.  Je précise : dans son cabinet ministériel.  J'ai précisé par souci de clarté.

 

Il est probable qu'il se soit dit alors, "si je n'ai pas la reconnaissance immédiate, j'investis pour la future (2017) après le 2ème mandat (éventuel) SARKOZIEN puisque le même Président ne peut cumuler que 2 mandats successifs !"

 

Il rentra ainsi dans le cercle vicieux de ce que j'estime être son autodestruction morale identitaire.

 - D'abord : Episode BORLOO où il participa à lui laisser penser qu'il serait le nouveau 1er ministre du remaniement Ministériel (je suis trop mal placée pour savoir en échange de quel service médiatique probable), puis le jour "J" venu, Borloo, salut !

 - Ensuite : Episode DATI : Où il lui a piqué la place pour se présenter comme député dans la circonscription de Paris où elle oeuvrait depuis longtemps (7ème ?) acquise à la droite.

 

Seul petite révoltette, qui lui sera fatale au niveau de sa position UMPienne, quand il a exprimé qu'il voulait discuter avec les syndicats, lors du 1er mai, en pleine campagne Présidentielle !

 

- Depuis : Il s'aligne à nouveau sur la devise des "méprisants prétentieux" en se voyant obligé de médire de toute initiative de la Nouvelle Présidence, non pas dans une optique constructive mais dans la préparation du cul te de sa personne.

 

Alors ce qui devait arriver, arriva !   N'est pas arriviste qui veut ! 

Dans la compétition COPPE/ FILLON, il n'a pu lutter contre les déclarations les plus viles même en faisant des efforts!

 

Normal que le clan SARKOZY, représenté par le fils de l'ex-Président, se pose ostensiblement en soutien de COPPE !

 

Alors quelle issue pour ce pauvre FILLON si on exclue : La maladie, le départ en retraite anticipée (avant 62 ans), le total abandon de ses valeurs de l'époque où il gardait son libre arbitre ?

 

- Va-t-il pouvoir continuer à soutenir l'UMP, y compris dans son rôle de doublure du FN, d'abord, puis d'ersatz du FN, à l'approche de 2017?

- Va-t-il pouvoir retourner à des valeurs fondamentales lui permettant de se comporter en critique intelligent et non orienté exclusivement ambition personnelle ?

 

Vous me direz, c'est devenu son problème INDIVIDUEL .  Et, aujourd'hui, vous avez raison.

 

En tous cas, je compatis car son dilemme, cette fois-ci, ce n'est pas du toc.

 

Mes lecteurs savent que je ne suis pas de droite car, pour moi, le Respect de l'individu est une exigence fondamentale et la seule possibilité qui nous est accessible pour choisir l'Egalité Absolue pour tous les Etres.

On ne peut offrir l'Egalité des gènes de bonne santé, de fortune, de beauté, d'intelligence ...

Mais de Respect : OUI !

 

Toutefois, je préfère toujours l'original à la copie.

Surtout à la copie de la partie "défauts", celle qui apparait avec le plus d'évidence (on remarque mieux la qualité de l'air quand il est pollué),

Alors si vraiment je devais choisir entre le FN et l'UMP COPPEIENNE, je reconnais que je n'hésiterais pas une seconde.

Je choisirais l'original qui, à défauts identiques, a au moins, aussi, ses qualités intrinsèques (ne met pas l'argent au-dessus de TOUS les humains (La preuve : Parmi leur "Tous" il y a des pauvres et des riches).

 

Evidemment, je compte très fort sur l'instruction promue par notre Président actuel et ses stratégies de solidarité en cours, pour ne pas être mise devant cette situation, où ne pas choisir serait laisser d'autres choisir pour moi.

Ce qui est pire. 

 

Restons sur cette agréable perspective, voulez-vous.

 

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 06:24

Quel titre !  

Je vous fais quand même remarquer que j'ai volontairement "arrangé" l'orthographe du mot afin d'en atténuer la vulgarité tout en lui gardant son sens résumé qui exprime parfaitement la situation de la "mariée", laquelle changea de nom un jour de liesse.

 

Le gouvernement SARKOZY, se mêlant des finances des Régions, décida, conformément à ses valeurs, de supprimer la Taxe Professionnelle !   80% ou presque des ressources de certaines.

 

Je vous laisse imaginer la réaction de ces personnes publiques qui se retrouvaient soudain dans une situation près de la faillite.

 

"Ne vous inquiétez pas, nous vous supprimons cette ressource mais à la place nous vous en inventons une autre !"

 

Le plus âgés des élus locaux, ayant le souvenir de l'origine de la TP qui avait remplacé l'ancienne "Patente" et dont il avait fallu plafonner le montant à 170% de l'impôt remplacé, ont pu penser : Bonne aubaine !  Nous gagnerons 70% avec la remplaçante !

 

Hélas, ils n'avaient pas imaginé que cette stratégie, dans la ligne de tant d'autres, consisterait à prendre beaucoup plus aux classes moyennes et infiniment moins aux grandes entreprises (dis moi si tu possède un portefeuille titres et je te dirai les performances de quelles entreprises tu essaieras de favoriser si tu en as le pouvoir).

 

Pour une raison que j'ignore, tant que le Président, à l'initiative de cette "transformation" restait en poste, on a quasiment pas entendu parler de ce scandale !  Même lors de la campagne Présidentielle ! 

Un jour , peut-être l'Histoire donnera la réponse.
 

En attendant, aujourd'hui, on constate que cette nouvelle taxe a pour effet :

- De multiplier par beaucoup plus que 170% la taxe dûe par les petites entreprises

- De plomber les ressources des Régions et collectivités qui vivaient de la TP et qui perdent près de 70% de leurs ressources.

J'ai entendu ce matin au poste un Elu (de droite) qui résumait ainsi le Résultat de cette réforme :

Ce n'est pas du Gagnant/ Gagnant mais du Perdant/ Perdant  !

 

Quand le Bénéficaire d'un Impôt est perdant et que certains voient ce même impôt augmenter dans des proportions qui doivent être calculées en multipliant le montant du "remplacé" par un coefficient de  %age à 3 chiffres,  bien au-delà de 170%, pour la plupart, c'est qu'il y a forcément des GAGNANTS !

Des GROS GAGNANTS !

Qui sont-ce ? Cherchez à qui profite ce cri et, sans être Sherlok, vous découvrirez rapidement l'identité des bénéficiaires dont le silence est aussi pesant que le nombre d'actions qui compose leur portefeuille.

 

Alors ne pouvant commenter autrement que par une phrase (celle qui suit) les élections de l'UMP devant désigner leur Président qui, bien entendu restera en "bons termes" avec l'autre lauréat et ses partisans !

j'ai trouvé plus interessant de vous parler de cette taxe qui était restée trop longtemps cachée, non par mensonge mais par "omission" de communication, au commun des votants.

 

Pour ne pas vous frustrer totalement de cette électionnette, conclusion d'une campagne qu' ils auraient eu intérêt à garder "en famille", comme le suggère un dicton populaire aux ménagères qui s'apprêtent à faire la lessive, je vous offre cette devinette et sa solution :

 

Quel est le 2ème parti de France ?   Réponse : L'UMP.

Développement : Car le 1er parti fut Nicolas SARKOZY !

 

Je n'aurai donc pas fait l'impasse totale sur le sujet, pourtant absent, même si on n'a pas manqué de verbes.

 

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 08:16

B.P.I = Banque Publique d'Investissement

 

La création de cet organisme, promis par François HOLLANDE lors de sa campagne électorale, lancé  le 17 Octobre afin d'être opérationnel début Janvier 2013, avait commencé lamentablement au point que nous avions fini par l'oublier.

En effet, JP JOUYET, désigné Président, n'avait pas tardé à révéler son attachement aux valeurs obsolètes de la droite libérale quand, s'exprimant sur les difficultés des ouvriers de Florange il avait repris cette expression de Raymond BARRE, aux effets ravageurs à l'époque * (vers 1975, je crois) et annoncé : La BPI n'a pas vocation à "aider les canards boiteux"

Je m'explique sur les effets ravageurs : Il s'en est suivi de telles vagues de licenciements que pour éviter une révolution qui aurait été incontournable, et comme la Banque Centrale Française avait la possibilité d'utiliser la planche à billets, sans rendre de comptes à quiconque, il fut décidé que les indemnités de chomage versées aux licenciés pour cause économique s'élèveraient à 90% de leur salaire brut (soit lègèrement plus que le net) pendant 1 an !

Oui, mais aujourd'hui, avec l'EURO, cette solution n'est plus praticable !!! 

Monsieur JOUYET vous auriez dû relire votre livre d'histoire contemporaine.

 

Donc, c'était mal parti !

 

La méthode HOLLANDE, Président aussi Normal que la courbe de GAUSS (clin d'oeil à mon ami André) a immédiatement réagi, en douceur.

Il a été précisé que JP JOUYET, Président en titre, qui ne sera pas destitué et qui démissionnera sans doute quand, suivant ses critères, le niveau de ridicule de sa présence atteindra l'insupportable (le sens de la fierté ou de l'honneur n'est pas standardisé et les avantages financiers en sont un puissant sédatif), n'aura pas de fonctions exécutives.

Et, comme il faut bien que quelqu'un en ait c'est Nicolas DUFOURCQ qui a été nommé Directeur pour les assumer.

A noter que celui-ci était intervenu en 1992 au ministère des Affaires Sociales, ce qui peut consituter une référence rassurante.

En fait la BPI devrait regrouper 3 organismes, d'après ce que j'ai compris :

   - OSEO (Prêts aux PME) créé sous l'ex-présidence et qui ne me rassure pas (voir article précédent relatif à sa fonction d'aide aux étudiants)

  - FSI = Fonds stratégique d'investissements, créé aussi en 2008, avec la mission officielle de soutien aux PME et aux grands groupes côtés en Bourse

 - 3ème Entité qui justifie mes espérances et dont un des rôles sera, non seulement d'accorder des prêts aux PME mais encore, et c'est ce point qui me parait fondamental, d'investir dans le Capital de Sociétés (vraisemblablement en tant que relai) pour "accompagner leur développement" et les aider à soutenir l'innovation.

 

Benoît HAMON, Ministre délégué à l'Economie Sociale et Solidaire, commence sérieusement à participer à la promotion de cet orgnanisme, d'autant plus proche des besoins des citoyens, que les régions seront sollicitées, au moins pour donner des avis si ce n'est des recommandations. (cela je n'ai pas encore très bien saisi comment, mais le principe me convient).

 

En fait l'origine de mon article, sur ce blog, est une émission que j'ai entendue sur France Info et où il était question de l'aide à la constitution de SCOPS par la BPI.

Mes lecteurs savent à quel point je suis convaincue que le redressement productif de la France, passera par le développement de cette structure (Capital des Sociétés détenu en grande partie par les salariés et, surtout, Direction del'Entreprise (à l'image de la dichotomie organisée à la BPI) confiée aux salariés car les droits de vote au CA ne sont pas proportionnels aux parts détenues sur le capital mais, tout associé (même titulaire d'une seule part) dispose d'un seul droit de vôte.

 

Voici le mode d'emploi tel qu'il m'a paru exposé :

Quand une Entreprise devrait être liquidée, alors que l'analyse de son activité la montrerait viable, la BPI pourrait racheter ses parts de Capital pour permettre la poursuite de l'activité. Elle les garderait sur une durée  à déterminer, afin de donner le temps aux salariés d'acquérir les ressources suffisantes pour se substituer à la BPI.

Avec quelles Ressources ?  Vraisemblablement les bénéfices non distribués et mis en réserve qui serviraient à "remercier" la BPI pour sa médiation. Eventuellement, subvention d'Etat (ceci c'est une idée à moi) soit pour rémunérer l'investissement financier de la BPI soit pour assainir la trésorerie initiale de redémarrage.

Cette subvention, toutefois, ne coûterait rien car inférieure aux indemnités chomage, calculées sur une durée moyenne, économisées grâce au non licenciement du personnel.

 

"La BPI pouvant conserver les parts de Capital sur une durée pouvant atteindre 10 ans" !

 

Alors, je dis ENFIN ! ENFIN !

Peut-être suis -je trop impatiente de voir bouger la situation !

Peut-être n'est-ce pas le cas et l'impatience collective de ceux qui attendaient une réelle gestion solidaire a-t-elle enfin porté ses fruits.

 

Quoi qu'il en soit, nous avons franchi la case Départ et la Croissance, dans ces conditions, n'est plus espérée (au-delà de la ligne d'horizon de ce qui nous semble accessible) mais attendue (en deça) !    

 

Alors les infinis se rejoignant, ma conclusion de cet article rappellera l'expression fondamentale de son titre : ENFIN !

 

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Françoise ANRIGO - MARTIN
  • : Vision du contrôleur de gestion des stratégies d'entreprises et des stratégies politiques et recherche du pilotage optimum en fonction de l'évolution sociétale
  • Contact

Profil

  • Françoise ANRIGO - MARTIN
  • Chef comptable puis Auditeur, puis Professeur et, désormais, également Maitre Praticien en PNL.

Texte Libre

Pour les Etudiants, Entrepreneurs de demain et pour les Chefs d'Entreprises d'aujourd'hui.

         Afin que chacun progresse sur son chemin professionnel qui est une des voies d'accession au plateau d'excellencelà où le raisonnement atteint la vitesse de l'intuition dont il ne se distingue que par le sentiment de certitude qui l'accompagne. L'action juste (forme, fonds et délai) en résulte.
      J'invite, ceux qui viendront jusqu'à ce blog, à proposer leurs avis en utilisant la rubrique "commentaires"

                      De Fonds Sérieux, de Forme Joyeuse :  ---------------------> 
En Alliance avec la Vie

                                F. A-M

  Nombre de Consultants de ce blog    créé le 23 -09-2008   : 60.122       au   10-10-2014

                               Il y a, actuellement,   personne(s) sur ce blog

Recherche

Texte Libre

Pages