Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 08:51

Cette épidémie atteint des grandes Entreprises Rentables lors de leur "rachat" par de nouveaux associés, suivant la procédure de LBO.

 

LBO = «Leverage Buy-Out »

 

ASCOMETAL, 1900 salariés, est celle atteinte, la plus recemment, à ma connaissance :

Elle a déposé son Bilan (Règlement Judiciaire) il y a moins d'une semaine.

 

Et on peut lire cette explication "pudique" sur les journaux économiques : ASCOMETAL, ancienne filiale du groupe USINOR, a été rachetée il y a 3 ans par le fonds Américain APOLLO.

En cette occasion ASCOMETAL s'est endettée de 360 millions d'Euros, qu'elle n'a plus les moyens de rembourser !

 

Pourquoi s'est-elle endettée quand elle a été rachetée ?

Son activité est reconnue rentable. Son carnet de commandes laisse présumer que sa trajectoire est rassurante. Elle plonge donc à cause de cet emprunt, exclusivement.

Un emprunt décidé, je devrais même affirmer, imposé, par les nouveaux actionnaires !

 

Pourquoi faire ?

Tu es assis(e) ? : Pour pouvoir verser des dividendes, aux nouveaux associés, excédant les bénéfices distribuables réalisés. 

Il est évident que cela implique de mettre en distribution des Capitaux Propres, réserves constituées ou apportées (P.Emission) dans le passé, donc d'emprunter pour reconstituer les capitaux permanents pillés par les nouveaux propriétaires.

 

Cher lecteur, tu comprendras mieux quand tu sauras en quoi consiste la procédure LBO dont je te résume le principe.

Et encore il y a sûrement plus de démarches vicieuses dans la réalité que dans mon simple descriptif qui en est déjà bien chargé.

 

Des Associés Capitalistes veulent acquérir une grosse Société Rentable en déboursant un minimum d'argent :

1) Ils constituent alors une Société HOLDING (Société dont la seule ressource est les dividendes de la  filiale dont elle achète les titres ) et ils n'apportent que le minimum des frais de constitution.

2) Ensuite, la Holding, avec le soutien des Banques, emprunte l'argent nécessaire pour acheter les parts de la Société convoitée.

3) Détenant la majorité de la filiale, elle lui impose de distribuer en dividendes le montant annuel qu'elle devra verser aux banquiers prêteurs, capital et intérêts.

Sur le plan fiscal, la Holding ne paye quasiment pas d'impôt puisque les charges financières de l'emprunt rendent le résultat de la Holding voisin de nul. (et le remboursement du capital, qui ne peut être déduit du résultat, bénéficie du régime fiscal de faveur des dividendes provenant de filiales)

 - Ainsi peu à peu, les associés de la Holding s'enrichissent et deviennent propriétaires de l'Entreprise rentable sans avoir déboursé d'argent ou presque -.

le HIC c'est que la filiale rachetée ne peut répondre à l'apétit de ses rapaces d'actionnaires dans des délais compatibles avec ceux de la réalisation de résultats qui couvriraient les échances d'emprunt des prêteurs.

En effet, souvent, les actions ont été surpayées puisque la demande massive ponctuelle (achat de la majorité des titres par la Holding) a fait monter les cours.

4) Ensuite, les banques étant engagées, en très grande partie, en tant que créanciers chirographaires de la holding,  et même de la filiale qui a emprunté pour reconstituer ses capitaux permanents pillés par voie de dividendes, les nouveaux associés se disent qu'ils pourront demander aux banques de renoncer à une partie du remboursement de leur crédit, en brandissant la menace qu'en cas de dépôt de bilan ils en perdraient la totalité. Chantage ? Ce terme n'exite pas en Finances. On emploie "Négociations".

 

Et le sort des salariés ?

Comme le sort des machines. Ni plus ni moins.  Encore que les machines, on peut, en partie, les revendre alors que les salariés coûtent des indemnités de licenciement.

 

Et c'est ainsi que le Cerveau Economique Capitaliste (Cec. Echo de sec) ne pouvant concevoir que l'intérêt personnel de ses membres, à court terme, la crise de l'emploi qui détruit la consommation et entrainera la faillite globale de l'economie... dépasse le seuil de ce quil peut percevoir

Quant aux générations des arrières petits enfants, même les leurs, ils s'en moquent.

Eux, seront morts, à cette époque.

 

Notre seul recours : L'Etat.   Et l'Etat c'est nous !  SI NOUS LE VOULONS BIEN !

Alors j'ai estimé utile ces quelques précisionnettes pour que nous ne nous contentions pas de jouer les "pleureuses" et que nous votions INTELLIGENT et Pour assurer l'Avenir des générations qui nous ont prêté leur Planète pendant notre séjour.

 

Françoise

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article

commentaires

Saint-Songe© 11/03/2014 23:25

sûrement un incendie criminel, que cela, non ?...
A votre bonne nuit sereine et meilleure,B.

gbenichou 10/03/2014 07:34

Bonjour Françoise,
Ca redémarre fort !

Françoise ANRIGO - MARTIN 11/03/2014 21:15



Bonjour,


Enchantée de vous retrouver du côté de ce blog.


Je ne supporte plus ces Entreprises bénéficiaires qui se font piller et , avec elles, des familles qui se retrouvent sans ressource ou presque, à cause d'une poignée de richissimes qui n'en
n'ont jamais assez...pour décorer leurs coffres.



Saint-Songe© 09/03/2014 10:56

BONJOUR.... Bien heureux de vous relire...
L ' argent mal acquis est toujours une perte.
Certains thésaurisent tant (et d'autant) pour se croire immortel , cherchant à gagner plus d'argent qu'il ne faut pour toute une vie, et , de mourir sur une fortune qu'ils n'ont pas même touchée
(que du regard).... (" précisionnette" mienne)...
BON DIMANCHE.............. B.

Françoise ANRIGO - MARTIN 11/03/2014 21:11



"L'argent mal acquis est toujours une perte"     surtout pour ceux à qui il a été pris !!


Je reconnais qu'en ce moment je me balade plutôt du côté des Amis des Poètes sauf quand un évènement d'actualité, surtout près de chez moi, m'énerve.


Je ne sais pas ce qui s'est passsé mais au dernières nouvelles énorme incendie dans cette Entreprise !!!   Ce n'est quand même pas mon article incendiaire qui en est la cause.


Agréable semaine


F.



Présentation

  • : Le blog de Françoise ANRIGO - MARTIN
  • : Vision du contrôleur de gestion des stratégies d'entreprises et des stratégies politiques et recherche du pilotage optimum en fonction de l'évolution sociétale
  • Contact

Profil

  • Françoise ANRIGO - MARTIN
  • Chef comptable puis Auditeur, puis Professeur et, désormais, également Maitre Praticien en PNL.

Texte Libre

Pour les Etudiants, Entrepreneurs de demain et pour les Chefs d'Entreprises d'aujourd'hui.

         Afin que chacun progresse sur son chemin professionnel qui est une des voies d'accession au plateau d'excellencelà où le raisonnement atteint la vitesse de l'intuition dont il ne se distingue que par le sentiment de certitude qui l'accompagne. L'action juste (forme, fonds et délai) en résulte.
      J'invite, ceux qui viendront jusqu'à ce blog, à proposer leurs avis en utilisant la rubrique "commentaires"

                      De Fonds Sérieux, de Forme Joyeuse :  ---------------------> 
En Alliance avec la Vie

                                F. A-M

  Nombre de Consultants de ce blog    créé le 23 -09-2008   : 60.122       au   10-10-2014

                               Il y a, actuellement,   personne(s) sur ce blog

Recherche

Texte Libre

Pages