Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 04:37

Tout d'abord, l'interview .

Un seul journaliste face à un seul interviewé. LE moyen pour garder la maîtrise des questions posées.

 

Conclusionnette n°1 : Même si j'estime que les questions ont été posées librement par l'interviewer, il y a une forte probabilité qu'elles aient été proposées avant l'émission pour permettre à notre Président de préparer ses réponses, éventuellement de suggerer quelques questionnements supplémentaires qui auraient pu être oubliés.

Dans ces conditions : Excellente prestation orale.

  Intelligente, concise, et argûmentée.

 

Oui, MAIS !!!   Ceux qui suivent un peu l'actualité n'ont rien appris ou quasiment sur la FRANCE. Seulement sur les compétences de l'Orateur sans pompes ("sans papier" pourrait semer la confusion)

Plus grave : Les questions n'ont pas pu générer de réaction transcendante mais seulement rassurer un brin les adeptes de la politique libérale, parfaitement résumée par le journaliste représentant le Nouvel observateur dans "diminuer les impôts des plus riches et rémunérer encore moins les plus pauvres".

Avec un os à ronger pour s'assurer les 1% nécessaires à l'obtention, ou l'approche, de la Majorité des votes : Les HS défiscalisées. Et tant pis si ça agrave la situation de ceux qui, de toutes façons, ne voteront jamais UMP.

Cette réflexion a d'ailleurs refroidi sérieusement la verve de la rédactrice en chef de Challenge. On aurait dit que cette remarque lui ouvrait soudain les yeux avec un ouvre-boite.

 

Et puis, il y a eu une AFFIRMATION FAUSSE (non relevée par le Journaliste qui n'avait peut-être pas l'info) :

Il a dit que le "mariage pour tous" n'enlevait aucun droit aux couples classiques. C'est FAUX.

Cela leur enlève le droit d'adopter des enfants orphelins étrangers de la plupart des pays misérables qui refusent l'adoption aux citoyens -quels qu'ils soient - des pays où le mariage pour tous est légalisé.

  Voir mon article  "Mariage pour tous, revoir la copie"

  Et , plus déprimant encore, cela bousille la petite chance restant à ces enfants de vivre une vie décente.

 

A présent : 

La question manquante, oh combien  : Pour freiner le chomage la première mesure, avant même d'envisager de créer des emplois, n'est-elle pas d'éviter les vagues de licenciements, donc les pertes d'emploi, en masse, des grandes Entreprises qui déposent leur Bilan ? Celles dont la stratégie n'obéit qu'à des exigences purement financières (vos ex-ennemis désignés) et qui s'organisent pour que les associés majoritaires gagnent plus en travaillant moins ?

Du même ordre que celle posée à un ménage dépensier : Afin d'améliorer votre trésorerie n'est -il pas prioritaire de gaspiller moins avant d'envisager des stratégies pour gagner plus ?

Evidemment la simultanéité est une bonne idée si on est en mesure de se battre sur les 2 fronts simultanément .

 

Or la Réponse UNIQUE à cette question là, celle qui ne fut pas posée, ce n'est pas "les accords entre partenaires sociaux" qui ne sont, dans le meilleur des cas, que le sel sur le gigot ... plat immangeable s'il manque le gigot.

 

La réponse est la création d'un statut de Sociétés temporaires mixtes : Associés = Etat & Salariés

Ainsi quand une Entreprise importante décide de déposer son Bilan, on enverrait immédiatement une équipe d'experts (rémunérés par l'Etat) qui interviendrait pour déterminer COMMENT cette Entreprise peut demeurer viable. 

Activité viable mais manque de trésorerie : Voir le pourquoi et

 - S'il  s'agit  d'une confusion de Patrimoine, plus ou moins déguisée, entre les Associés gestionnaires et la Société, exiger la remise des fonds confisqués.

- S'il s'agit de réviser certaines rémunérations quasiment usuraires, les réviser...

Etc.

 

Puis acheter 1€ symbolique les titres de l'Entreprise car la véritable rémunération sera la prise en charge du Passif analysé voire révisé aussi...

L'Etat revendant immédiatement la moitié du Capital aux salariés en utilisant les indemnités de licenciement qui n'ont plus lieu d'être versées puisque l'emploi est assuré.

A Court terme, l'Etat pourrait envisager de vendre sa moitié de capital, soit aux salariés, confirmant la forme SCOP, soit à un Investisseur privé, éventuellement sur le marché Boursier.

Ce nouvel (ces nouveaux) associé(s) étant  rémunéré(s) en dividendes (ce qui implique avec les bénéfices réels distribuables)  pour ses (leurs) apports de fonds mais  sans le pouvoir absolu puisque 50% resterait la propriété des salariés (1 droit de vote par individu quelle que soit sa part en Capital, comme dans les Scops, pour éviter les tentations d'achat d'opinion en cas de vote !!! )

 

Conclusionnette n°2  

Je ne vois que cette forme de révolution sociétale douce pour éviter celle violente que je peux prédire d'ici la fin du mandat de notre cher président s'il ne prend pas ce type de décision radicale.

Je ne suis pas Madame SOLEIL, mais pas besoin d'être SHERLOCK non plus pour présumer du futur proche dans une Société où tout se sait en instantané et, en particulier, où ceux qui se gavent sont observables par ceux qui crèvent de faim car les autres se servent même dans leurs gamelles...fut-ce pour leurs chiens. 

 

Evidemment une VRAIE REFORME demande non seulement du TALENT mais encore du COURAGE.

J'ai fait le pari que notre Président avait le TALENT.  Pour le moment il lui manque du COURAGE car l'autre mot que je trouverais et qui commencerait aussi par C serait trop vulgaire pour être écrit sur cet article.

 

L'après Débat :

   - UN grand Bravo à l'éditorialiste de MARIANNE qui a mis en évidence les stratégies partisanes qui ne visent qu'à servir leur propre Parti (quand ce n'est pas un seul homme -ça c'est moi qui le rajoute au vu du combat FILLON-COPPE) bien AVANT la FRANCE.  

Exemple : L'UMP qui disqualifie toute décision de politique intérieure des Socialiste, pour la seule raison qu'ils en sont les initiateurs, même quand la mesure (comme la TVA) était, à l'origine, un argûment de la campagne UMP.

Il est vrai qu'il y a une variante. L'UMP ne prévoyait que d'augmenter tous les taux alors que dans le cas actuel, le taux réduit devrait être encore plus réduit pour ne pas gréver les achats de 1ère nécessité des plus nécessiteux.

  - J'ai déjà exprimé que j'ai particulièrement apprécié le sens du résumé incontournable de l'éditorialiste du Nouvel Observateur.

 - A l'opposé les autres n'ont fait qu'illustrer les propos des 2 journalistes que je viens de féliciter.

Démonstrations dîte par l'absurde (ma génération) encore appelée par récurrence (la génération de mes étudiants) et pourquoi pas "par caricature" (appelation "stylistique").

 

Avant de cloturer cet article : Bref hors sujet de l'article mais d'hyperactualité... Aujourd'hui

Les Riches des banques Chypriotes l'ont échappé belle: Ils ne perdent que 30% de leurs fonds excédant 100.000€.

Ben quoi : C'était soit cela, soit la sortie de L'EURO, et la totalité de leur patrimoine monétaire transformé en monnaie locale !!! Et là, je ne vous dis pas combien ils auraient perdu !!!!  

Car leur monnaie, à Chypre localisée, n'aurait eu alors AUCUNE  valeur en dehors de ce territoire, or ils n'avaient jamais prévu qu'elle soit utilisable sur ce territoire !!!  La preuve : le désastre économique local !

Avis aux UMPiens pas trop obtus : En FRANCE, le risque de prélèvement de 30% sur l'excédent de 100.000€ est inexistant... Pas celui de sortir de l'EURO !! Bien pire ! Demandez aux capitalistes Chypriotes !!!

 

Allez, Vaï , bonne journée quand même !!!

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 20:04

En effet, voulant récupérer les contestataires de cette Loi en formation, comme s'ils étaient des UMPIens en puissance, ils ont détourné le sens de cette marche sur PARIS et en ont fait un simili soutien de leur parti.

 

Heureusement que j'étais restée à Marseille !

 

Comme je l'ai affirmé et justifié dans mon précédent article accessible d'un clic  sur  http://controledegestion.over-blog.com/m/article-114313692.html, je fais partie des CONTRE le "mariage pour TOUS" pour des raisons HUMANITAIRES LAÏQUES qui me semblent dominer toutes les autres dont les religieuses.

Ce qui ne veut pas dire que je ne souhaite pas un contrat spécifique pour les couples homosexuels accordant les mêmes avantages que le contrat de mariage réservé aux couples traditionnels. 

Jusqu'à ce que les enfants puissent être conçus sans l'intervention incontournable d'un mâle et d'une femelle de la classe animale.

La Science le permettra peut-être un jour !  Pour le moment c'est réservé aux végétaux.

 

Mais en aucun cas je ne voterais UMP car nous avons eu un échantillon probant de leur politique et des intérêts que défendent prioritairement leurs dirigeants: les LEURS.

 - L'augmentation du pouvoir d'achat des plus riches, de plus de 33% en 1 an, alors que tous les autres devaient constater la dépréciation du leur

- les plus riches exonérés de taxe foncière et de taxe d'habitation par le mécanisme appelé "Bouclier Fiscal"

- Et, cerise sur le baba, le duel COPE/ FILLON où, si on se fie à l'un comme à l'autre, être gouvernés par l'un ou l'autre serait une catastrophe tout autant "pour raisons d'incompétences que de malhonnêteté !"

 

Certes je n'ai pas choisi F. HOLLANDE pour sa proposition du mariage pour tous !

J'ai retenu des critères nettement plus collectifs !

Et je crois que la population homosexuelle qui a voté contre SARKOZY, et pour F. HOLLANDE,  n'aurait pas modifié son choix si le "mariage pour tous" n'avait pas fait partie des promesses électorales (mais les 75%sur les revenus excédant 1000.000€ par an aussi) sous réserve de l'accord des autres décideurs statutaires, soit les Autres institution constitutionnelles dont le Parlement ! 

 

Je reconnais que je fais partie des déçus du "Gouvernement" et qu'un remaniement Ministériel avec le choix d'un Premier Ministre faisant moins de risettes à la droite et aux concessionnaires divers privés (vous avez dit NANTES!!) me ferait le plus grand plaisir. (Voir mon article "Il pleut sur nantes" )

En particulier :

- Celui qui travaillerait sur la mise en place d'un statut temporaire de société d'économie mixte (Etat-SCOP) permettant ensuite d'évoluer vers des Sociétés "Investisseurs privés -SCOPS" à 50%-50%

- Celui qui considèrerait, pour les marchés de l'Etat et des organismes Publics, qu'il convient de prendre en compte, au niveau des réponses aux appels d'offre, le coût global : Devis étrangers à comparer avec les Devis français déduction faite des économies générées par la suppressions des allocations chomages des travailleurs embauchés (ou non licenciés) grâce au choix de l'organisme Public...

 

Mais avec François HOLLANDE, on peut au moins espérer que, même avec son 1er Ministre actuel, nous ne dériverons pas jusqu'à une Politique SARKOZIENNE ou assimilée.

 

Donc, pour en revenir à la Manif :

Etre Contre le Mariage pour Tous et être UMPIENS c'est tout à fait différent.

Je n'aime pas mélanger les torchons avec les serviettes !

 

C'est pourquoi je persiste et signe :

l'UMP nous a bousillé la manif d'hier en semant la confusion des exigences qu'elle défendait.

Et je persiste et signe : J'aurais défilé parce que : http://controledegestion.over-blog.com/m/article-114313692.html,

 

Je l'avais déjà signalé plus haut !

Mémoire de prof, on ne signale jamais trop car :

L'essentiel ce n'est pas de comprendre vite mais de retenir longtemps!

 

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 11:01

La subvention de 400.000€ destinée à un concert payant de David GUETTA a été annulée !

La subvention, pas le concert !

C'est ça qui est super !

 

Ledit David GUETTA a choisi de se produire, sans soutien financier de la Ville, au Dôme, un grand établissement qui reçoit habituellement des artistes dont l'effectif du public est assuré, entrées payantes bien entendu mais, dans ce cas, on le conçoit.

 

Vu que la Star est, au moins, tout autant homme d'affaires qu'artiste, il est vraisemblable que, dans les conditions initiales, comme dans les conditions nouvelles actuelles, seules les entrées payantes le rémunéraient.

Ils rémunéraient donc QUOI  ou QUI les 400.000€ de subvention ?

 

Ce n'est pas une histoire Marseillaise mais de l'Histoire de Marseille !

 

Si vous avez raté une marche (le début de la machine-a(c)tion), je vous invite à vous rendre d'un clic sur l'article identifié ci-dessous où je manifestais ma colère indignée pour cette programmation "culturelle".

 http://controledegestion.over-blog.com/article-marseille-et-la-culture-parfois-l-engrais-a-une-drole-d-odeur-115393145.html 

 

Trop joyeuse de l'avoir signée cette pétition, même si mon autographe compte moins qu'1/10.000ème des raisons qui ont généré cette issue !

Mais si toutes les gouttes d'eau de l'Océan s'estiment assez négligeables pour s'évaporer dans l'air ambiant, vous imaginez le désastre planétaire !

 

Tout pareil si chacun renonce à manifester sa désaprobation sous pretexte qu'il n'est qu'un et ne sera jamais qu'un !

 

Et voilà !

Agréable week-end

 

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 19:10

Eh bien oui, je reviens mettre mon grain de sel car le "des Paroles et des Actes" le plus récent, durant lequel Marine LEPEN était interviewée, m'a laissée sur sa fin.

 

Il y a eu du mauvais goût de part et d'autres :

- Les journalistes qui mettaient Marine en demeure de  se désolidariser de son père, un piège grossier à tous les sens du terme.

Si le papa LEPEN avait eu toutes ses facultés intactes, il n'aurait pas délégué ses fonctions à sa fille.

Mais le Papa LEPEN, ce n'est pas le Pape démissionnaire.  Faut qu'il se la ramène sévère, surtout s'il a l'opportunité d'être interviewé, retrouvant épisodiquement l'ardeur obsolète de ses jeunes années.

"Tu honoreras ton père et ta mère"

Que vouliez-vous que la fifille fit, "qu'elle mourut, ou qu'un prompt désespoir alors la secourut".

Et en plus quel intérêt pour l'auditeur de disserter sur un mini-saga familiale.

 

- Le Journaliste économique F.L. qui pour évoquer le "programme du retour à la monnaie Nationale" a pris comme référence, de ce qu'il appelait les contre-performances de l'abandon de l'Euro, la Grande Bretagne

- Et simultanément Marine qui n'a pas su recentrer le sujet et comparer 2 pays qui allaient initialement très mal : La Grèce et l'Islande et mettre en évidence les résultats d'aujourd'hui de leur économie : 

La Grèce de plus en plus étoufée par les contraintes de l'Euro et l'Islande qui, ayant refusé d'adopter l'Euro, a pris la trajectoire de son spectaculaire redressement économique -en période dite de crise - Voir mon précédent article :

http://controledegestion.over-blog.com/article-la-revolution-en-islande-quelle-annee-2011-103589806.html

 

- Enfin Marine qui s'est noyée dans le flou libéral d'une réponse qui devrait ouvrir les yeux des électeurs des classes populaires tentés de croire que, une fois débarrassés de ces immigrés qui mangent le pain des Français pauvres, la Marine les protègerait  de ces riches requins du monde de la finance.

Considérer qu'il n'est pas opportun de réformer une situation qui permet à Ceux qui gagnent plus de 50.000€ par mois de toucher quand même des allocations familiales non imposables, car l'économie faite par l'Etat ne serait pas significative, alors que la mère célibataire au RSA, qui n'a qu'un seul enfant, n'y a pas droit - 

Mais on s'en fout de l'économie faite par l'Etat, Madame Marine.

Les Allocs ce n'est pas destiné à servir d'argent de poche ou d'épargne complémentaire.

C'est bien simple : Moi, je n'imposerais pas les allocations touchées par les ménages dont les ressources mensuelles excèdent 30.000€, quel que soit le nombre d'enfants.

Je ne les imposerais pas, car je les supprimerais.

Il suffirait de fixer un seuil de revenus au-delà duquel elles ne sont plus de droit.

Par contre, un enfant unique de plus de 3 ans ne devrait pas être un critère d'exclusion.

Madame, vous avez raté une sérieuse occasion de séduire ceux dont vous étiez censé vous disputer les voix avec JL MELENCHON. Et même une partie des Autres.

1er mauvais point : Les journalistes.

2ème mauvais point : le Journaliste Et Marine exaequo

3ème mauvais point : Marine.

Nullité équitablement distribuée en cette soirée.

 

Conclusion : Notre Présidence actuelle, malgré les imperfections (euphémisme) de son Gouvernement, est la "moins pire" !!!  Pour le moment, la montée du chomage est essentiellement la cueillette des fruits dont les graines avaient été semées lors de la Présidence précédente.

                       Néanmoins, si notre 1er ministre continue ses réformes à une allure d'escargot anémique, il risque fort d'arriver après l'enterrement de nos ressources humaines.

                       J'attends avec impatience que les Entreprises qui déposent leur bilan pour délocaliser des activités bénéficaires (même si pas assez, au goût de leurs actionnaires) continuent sous forme de SCOP ou de Sté d'economie mixte avec pour associés l'Etat (ne serait-ce que sur une période transitoire) et les salariés (une SCOP en devenir, si on peut dire).

                      En plus, si on évoque le LT, les productions délocalisées ne pouvant s'écouler là où elles sont produites, vu les mini-rémunérations des ouvriers producteurs, et ne pouvant pas plus être commercialisées sur nos territoires minés par le chômage, que feront les industriels de leurs stocks invendables ?

                      La trajectoire prise dès aujourd'hui par l'industrie automobile constitue un indicateur significatif.

 

                      Alors, Monsieur le 1er Ministre, cessez les risettes aux nouveaux naturalisés russes ou belges et acceptez de ne recevoir la gratitude, de ceux qui aujourd'hui vous combattront car ils sont prisonniers de leur raisonnement à CT, qu'à la fin du 2ème mandat de F.H. 

Utilisez le droit de préemption de l'Etat (encore appelé Nationalisation) pour sauver notre Industrie et défendre le droit au travail des Actifs de notre Nation !

 

                      Françoise       

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 09:42

Un exemple : Le concert de David GUETTA

   Musique électronique

   Aucun texte en Français


A dire vrai, je ne me sentirai pas personnellement frustrée de ne pas m'y rendre.

Opinion personnelle, j'en conviens.

Mais une Capitale de la Culture, située en France, peut-elle se dispenser d' un devoir de mémoire minimum.

 

Enfin, passons.

Si ce concert faisait partie d'une programmation globale où chacun pourrait choisir de se rendre, en fonction de ses affinités, pourquoi pas.

 

MAIS quand je rajoute

  - Qu'il est subventionné par la Ville de Marseille à hauteur de 400.000 € (dont parait-il, 200.000€ en direct et 200.000€ par la médiation d'une association forcément elle-même subventionnée )

- Qu'il se passe au Parc BORELY, le plus grand parc populaire de la ville (quartier Sud), dont l'accès à tous est gratuit mais que POUR LA CIRCONSTANCE  les places seront payantes  : de 44€ à 59€

 

les mendiants pourront cette fois-ci ne pas se contenter de l'odeur car il est possible que de l'extérieur ils aient aussi accès au son. 44 à 59€ c'est finalement, essentiellement, pour le droit à la Vue !

 

N'empêche que je trouve que l'engrais, de cette culture là, a une drôle d'odeur !

Et vous ?  N'est-il pas ? 

 

Françoise 

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 08:53

La phrase du Ministre du Travail Michel SAPIN

 

  Après le suicide, par immolation par le feu, d'un chômeur de NANTES désespéré parce que

Privé totalement de ressources, il avait - survie familiale oblige - accepté un travail (courte période) non déclaré.

Evidemment il aurait préféré être embauché dans des conditions légales mais il n'avait sûrement pas trouvé.

Evidemment il aurait pu participer à un hold-up, plus rémunérateur, mais il n'avait pas l'éducation adéquate pour.

Il n'était capable d'agression que contre lui-même. 

  Alors, Non déclaré mais vraisemblablement dénoncé, l'Administration, non seulement lui coupait les vivres mais lui demandait des remboursements d'allocations chômage - bien entendu déjà dépensées pour ses besoins fondamentaux et ceux des siens.

 

Eh bien voici la réflexion que lui a inspiré ce drame :

  "Des enseignements seront tirés de cet évènement".

 

Evidemment les dits enseignements sont prodigués aux Uns mais les payeurs (et au prix de leur Vie) ce sont les Autres qui l'assurent :

   - Le chômeur qui s'est donné la mort qu'il a médiatisée afin qu'elle serve éventuellement à ses confrères et à ses  consoeurs

   - La famille du chômeur (Et pas sûr, qu'en rémunération partielle de l'Enseignement fourni l'Administration leur verse un dédommagement au moins financier).

 

Alors, Monsieur Le Ministre, Vos Enseignements, à ce PRIX, je les trouve, pour le moins, INDECENTS !

 

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 07:54

En effet, les esclaves "femmes"  étaient protégées de cette utilisation de leur utérus par le racisme de leurs Maîtres.

Si on classe la société en castes, il y a donc une caste qui se situe en-dessous de celle des "esclaves" :

Celle des "mères porteuses" : Des femmes qui louent leur ventre et leurs organes pour permettre à des couples homosexuels de réparer l'erreur du Créateur du monde qui n'a donné le caractère hermaphrodite reproducteur qu'aux escargots et autres mollusques probablement.

Qu'en penseraient les ancêtres de Christiane TOBIRA de l'initiative de leur descendante ?

Trouveraient-ils valorisant de constater que l'état d'esclave, dont ils ont été délivrés par l'évolution sociétale, ne se situe, désormais, plus au bas de l'échelle des classes sociétales,

ou se morfondraient-ils de constater que l'égalité de tous les humains, pour laquelle ils avaient combattu pendant des siècles, venait de s'effondrer sous la violence d'un bout de papier rédigé par leur progéniture et appelé texte de Loi. ?

Très sincèrement, je penche pour la 2ème hypothèse.

Certains contesteront le qualificatif d'esclave parce que les mères porteuses sont volontaires et rémunérées.

L'argûment se tient.


Alors disons que les mères porteuses qui louent, en plus de leur sexe, leur utérus, seraient plutôt une catégorie de professionnelles de l'ordre des Prostituées.

Mais si j'étais prostituée, - et il y en a encore - je me sentirais insultée par ce classement car leur exercice ne porte pas atteinte à un mineur en devenir et n'engage qu'un adulte qui se porte sans doute mieux après qu'avant. Il paye pour.

L'argûment se tient.


Je cesse donc mes tentatives de comparaison et j'analyse l'aspect économique de cette activité :

Une interview télévisée d'une "mère porteuse" Ukrainienne nous a fourni des indications précises sur les tarifs :

  "1 grossesse pour autrui lui est rémunérée 15.000€ !  Soit,  pour celle-ci, 10 ans de salaire !"

   Bien entendu la génitrice - car on préfère abandonner la qualification de mère, dès les premiers symptômes prouvant la formation du foetus - ne pourra avoir accès aux échographies, ni caresser le bébé sur son ventre, ni avoir toute attitude (recommandée par Françoise DOLTO, entre autres), pouvant constituer un lien affectif positif entre le bébé et sa mère.

   Quant à la Psychanalyse qui explique, dans je ne sais combien de traités, que le bébé se sent encore une partie de sa mère, pendant une période non négligeable suivant l'accouchement ("CA") , et a besoin d'une certaine maturité, sur ce plan, avant d'accéder à ce détachement psychologique (formation du "MOI" ), faut-il la considérer comme une science obsolète ? 

   

  Au fait, ceci témoigne simultanément  que le salaire annuel de cette personne s'élève à 1500€,  soit moins que le salaire minimum (SMIG) en FRANCE  pour 2 mois. 

Alors cessons de nous baratiner (j'ai failli écrire "bassiner") en nous disant qu'en limitant un peu les avantages sociaux gagnés par les salariés nous pourrions devenir compétitifs et approcher les coûts des productions délocalisées dans ces pays.



 Mais j'en reviens à ce que je considère comme une ignominie : La recommandation TOBIRA :

 Les enfants nés de GPA (A l'étranger - car en France, ce n'est pas encore autorisé) seront reconnus comme Français, sans autre exigence que le fait qu'ils soient adoptés par un père, ou deux !!!

 Evidemment, cela revient à légaliser la démarche puisque l'adoptant n'est pas simultanément puni, pour sa stratégie interdite en France, par quelque sanctions pénales.

 

Soit-disant, cette recommandation ne concernerait qu'une 40aine d'enfants déjà conçus !

Je n'ai rien observé, et d'autres spécialistes non plus, qui ne donne à cette mesure qu'une portée rétro-active.

Et puis, quelle injustice ! les enfants d'avant : oui. Les enfants d'après : non !

 

Eh bien si j'étais Ministresse de la justice, et que je ne considère pas les écrits de Françoise DOLTO -célèbre pédo-psychiatre - comme des élucubrations d'homophobe, ni la psychanalyse comme une thérapie charlatanesque, je ferais tout pour empêcher que nos citoyens aient recours à de pareilles pratiques.

 

1) Considerer les enfants nés, dans ces conditions, comme des orphelins, afin qu'ils obtiennent effectivement la reconnaissance de leur existence par l'Etat, tout comme les bébés nés sous X.

2) Pénalités financières et prison pour les citoyens à l'origine de leur naissance

3) mise en oeuvre de stratégies d'adoption - il y a suffisamment de couples demandeurs pour couvrir largement tous les besoins - afin que ces enfants puissent évoluer dans un milieu favorable à leur développement et à la réparation - en l'espérant totalement possible - de leur handicap de conception.

 

Je rassure mes lecteurs qui ne partageraient pas mes opinions : La probabilité pour que je devienne un jour Ministresse de la Justice est encore plus faible que celle que j'adhère à un parti Politique, quel qu'il soit, car l'obéïssance aveugle,ou de convenance, à quiconque ce n'est pas mon fort, même pas mon faible... mon nul !

 

N'empêche que si ma proposition est retenue par l'un d'eux, et si, par ailleurs, celui-ci ne taxe pas les plus pauvres (revenus annuels moyens en baisse de 2%) pour nourrir les plus riches (revenus annuels moyens en hausse de 33%) , et se prononce pour une Loi s'opposant aux licenciements boursiers dans les entreprises bénéficiaires :   Episodiquement je vôterai pour lui.

 

PS : Dans un pays où les rémunérations annuelles voisinent les 15.000 ou même 20.000€ par an, on fera quoi des stocks de produits fabriqués comme les voitures, télé ... ? Les vendre aux ouvriers des pays où des lois les protègent ? Mais si il n'y en a plus de ces ouvriers ?   Bonne question.   mais sans réponse.

 

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 13:35

CREER UNE SECTE sous forme d'Association et considerer la donation ou l'héritage comme une subvention ! 

 

La preuve que ça peut marcher :

 

"La Cour européenne des droits de l'homme la "CEDH" a donné raison (entre autres) à 3 associations dépendant de la secte dite du Mandarom de Castellane, en condamnant la France pour "violation de la liberté de pensée, de conscience et de religion".

Les Associations requérantes invoquaient en particulier l'article 9 de la convention européenne des droits de l'homme, qui garantit que "toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion".

Liberté de penser : OK.  

Mais liberté de donation d'argent, sans taxation des bénéficiaires, même entre parents, la Loi ne le permet pas !

Alors pourquoi considèrerait-elle que les Dons à des étrangers, quels qu'ils soient, seraient exemptés de taxes ?

 

Ces Associations ont soutenu que la taxation de dons manuels à laquelle elles avaient été assujetties avait porté atteinte à leur droit de manifester et d'exercer leur liberté de religion.

La France a été condamnée à verser, pour "préjudice matériel":

  3 599 551 euros à l'Association connue sous le nom de secte du Mandarom,

     387 722 euros à l'Eglise évangélique missionnaire et son président, Eric Salaûn, 

       36 886 euros à l'Association des chevaliers du Lotus d'or.

A l'issue de contrôles fiscaux, les deux premières associations (toutes deux officiellement dissoutes en 1995) s'étaient vues redevables respectivement de 2,5 millions et de 37 000 euros, ainsi que d''une  taxation d'office de 60 % sur des dons apparaissant dans leur comptabilité.

La troisième s'était vu réclamer, pour des raisons analogues, 280 000 euros.

La France dispose d'un délai de 3 mois pour faire appel contre cette décision.

 

En fait, encore une affaire qui aurait dû être du ressort du droit pénal et non du droit fiscal.

Même si ce sont des contrôleurs des services fiscaux qui ont permis la mise en évidence de cette manipulation psychologique des individus amenés à se dépouiller au bénéfice des gestionnaires de la Secte.

 

Ben oui ! Mais le fisc a privilégié l'encaissement par lui-même d'un impôt sur des recettes, "légalisant" en quelque sorte ces opérations, plutôt que de témoigner afin que les personnes "volées" - car agissant sous influence- récupèrent leurs fonds avec une majoration pour préjudice moral. 

Ceci étant, comment des Associations dissoutes pourraient-elles encaisser des fonds ?

Normalement les fonds d'une association dissoute ne peuvent revenir à leurs fondateurs mais doivent être légués à d'autres associations !!!   

Souhaitons que, si versements il y a, ils seront encaissés par des Associations qui les utiliseront, non pas pour satisfaire les besoins personnels de leur instigateurs mais, pour répondre à des attentes humanitaires.

"A la grâce de Dieu !!!!"

 

En attendant, cette décision de la C.E.D.H. ne me rassure pas sur l'Efficacité et la Sagesse de nos instances Européennes dîtes de JUSTICE

Evidemment elles ont déjà fait leurs preuves avec les dégâts sociétaux inhérents à l'instauration de la monnaie unique.

 

Doit-on en déduire que leur incompétence en matière de chiffres n'a rien à envier à leur incompétence en matières de lettres ?

 

Cher lecteur, il t'appartient de conclure.

 

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 08:11

Ouf ! Dans cette histoire je ne suis, dans le meilleur des classements, que la seconde !

 

En effet, cet article est, "une fois n'est pas coutûme", quasiment écrit totalement avec guillemets car je me contente de rapporter une information qui m'a révoltée et qui, je le pense, révoltera mes lecteurs tout autant.

 

En effet, soit on nous prend pour des imbéciles, soit pour des égocentristes qui ne s'intéressent qu'à leur nombril.

Les 2 hypothèses me contrarient tout autant.

 

Mais j'interromps ce suspense qui aurait pu être une blague marseillaise si la conclusion n'avait été que comique.

Dans le cas présent, l'histoire étant VRAIE, ce n'est pas cette impression qui domine, loin s'en faut.

 

Voici les faits :

« Quatre mois après le scandale de la BAC Nord à Marseille, l'ensemble des policiers mis en examen ont été réintégrés. Le policier qui a dénoncé leurs pratiques est, lui, toujours suspendu.

Tous les policiers de la de la brigade anti-criminalité (Bac) de  MARSEILLE, mis en cause dans une affaire de racket, ont été réintégrés et ont pu reprendre leur service, rapporte mardi MEDIAPART.

 

Tous, excepté UN : le policier qui avait tenté de prévenir sa hiérarchie et a témoigné pour dénoncer les pratiques de ses collègues, selon le site en ligne.

"Les 17 policiers de la BAC Nord mis en examen (...) ont tous été autorisés à reprendre leur travail", indique MEDIAPART "Même les sept policiers placés en détention provisoire pendant plus de deux mois pourront donc prochainement exercer sur la voie publique."

…/…

Le policier qui n'a pas pu réintégrer la Police confie son sentiment d'amertume, à MEDIAPART :

Le ministère de l'Intérieur l'a révoqué en août 2012 (M.VALLS !!) pour "insubordination"

Eux qui n'ont rien dénoncé ont eu gain de cause, et nous, nous restons punis, au placard", dénonce-t-il.


Source sur TF1 News : Bac nord de Marseille : 17 policiers réintégrés

http://lci.tf1.fr/france/justice/bac-nord-de-marseille-17-policiers-reintegres-7797200.html »

 

Modèle de comportement typique d'une Entreprise où un cadre, s'il ne veut pas se faire virer, devrait accomplir une irrégularité .

Ca existe cela ? Rendez-vous à mon article sur le cas "Planète Saturne" (accès d'un clic par PS sous signature)et vous pourrez vous faire votre opinion... En supposant que vous manquiez totalement d'exemples plus personnels.

 

Donc,

- Soit les Policiers racketeurs "jouaient un rôle" afin de réussir leur "intégration sournoise" dans le milieu où ils devaient se comporter en gangsters en pratiquant des activités assorties à celles de leurs "clients".

- Soit nous sommes en présence d'une solide organisation de Ri-poux où, de la base au sommet de la hièrarchie Policière, il y a des de puissants décideurs.

 

Dans le premier cas, "l'andouille" ou le "non averti" qui a déchiré la couverture, par souci d'intégrité, (ou parce qu'il était privé du partage des profits) aura été pénalisé car "pour vivre heureux, vivons cachés" !

 

Quoi qu'il en soit, ma conclusion reste inchangée

"soit on nous prend pour des imbéciles, soit pour des égocentristes qui ne s'intéressent qu'à leur nombril".

 

 Cet article témoigne que si on me prend pour ce que je ne suis pas, je pique !

 

Françoise

PS : Voir dernier test de la période d'essai du plus récent directeur de " Planète Saturne" d'un clic sur :

http://controledegestion.over-blog.com/article-28608461.html 

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 18:46

Lors d'un précédent article j'avais exprimé que le "mariage civil  pour tous" ne me dérangeait pas dans la mesure où, dans le contexte laïque,  le "mariage" n'était plus qu'une forme de contrat patrimonial.

Par contre, j'avais également indiqué qu'il n'en n'était pas de même pour la faculté d'adopter des enfants car je considère que la probabilité pour que ces enfants soient agressés par leurs congénères, à l'école, est nettement trop élevée pour accepter de leur faire prendre un tel risque de souffrance .

Il leur en faut beaucoup moins, à nos jolies têtes blondes ou brunes, pour trouver des tortures morales (parfois physique aussi) où le malheur des uns nourrit les fous rires des autres.

Le désir de Maternité et de Paternité ne doit pas être assouvi aux dépends de l'enfant.

Pour qu'un choix soit possible il faut que, s'il génère du bien pour soi, il n'y ait aucun risque que ce soit en contrepartie de la souffrance de quiconque, et encore moins des enfants mineurs, donc incapables de se défendre seuls. 

Les Lois ayant pour premier objectif de protéger les faibles, ceux qui les conçoivent doivent considérer, avant tout autre, ce but.

 

Certains évoquent que des femmes peuvent être mères célibataires puis vivre avec une autre femme et que l'enfant de l'une serait mieux protégé s'il pouvait être adopté par l'autre AUJOURD'HUI, il LE PEUT .

Pas besoin d'une nouvelle Loi L'adoption simple nécessite simplement le consentement de la mère légitime et l'intervention d'un notaire qui constatera, par acte authentique, que l'enfant en question est à la fois enfant du parent naturel et du parent adoptif.

Seule condition pour que la procédure soit aussi simple : attendre que l'enfant ait atteint 2 ans !

Evidemment s'il a atteint 13 ans il faut son accord.  S'il ne le donnait pas il serait nettement préférable qu'il ne soit pas adopté ! Y compris pour les parents !!! Car déjà un ado, qui accepte sa famille, ce n'est souvent pas de la tarte à cet âge, alors celui qui ne l'accepterait pas, bonjour les fugues ! 

 

 Mais je viens d'apprendre un fait qui me fait revenir sur mon agrément au "mariage pour tous".

 Et j'espère de tout coeur que les homosexuels que je connais et l'un , en particulier, que je considère comme un ami et qui se reconnaîtra, lisent cet article pour réviser leurs exigences.

 Pourquoi ne pas inventer un nouveau contrat, appelé ALLIANCE, par exemple, qui donnerait exactement les mêmes droits que le contrat civil du mariage, et qui serait réservé aux couples homosexuels ?

 Contrairement au PACS, il ne serait que POUR EUX ! Voilà ! 

 

 Quelle raison MAJEURE m'emmène à cette proposition ? La voici :

 J'ai constaté que la plupart des couples qui ne peuvent avoir d'enfants et qui décident alors d'entreprendre une procédure d'adoption, s'intéressent à des orphelins étrangers car , si en France, il y a de moins en moins d'enfants adoptables, dans les pays où la misère sévit avec force, il y a une grande quantité d'enfants à sauver.

 Et, dans ce cas, l'adoption est souvent la chance de survie de l'adopté.

 Eh bien, la plupart de ces pays, refusent de confier leurs enfants aux pays où le "mariage pour tous" est légalisé.

 Même les couples non homosexuels ne pourront donc plus adopter ces enfants pour les sauver de leur condition tragique.

  Alors que dans les pays, où le mariage reste exclusivement réservé à des couples hétérosexuels, même les célibataires peuvent formuler une demande d'adoption.

 

  Devant un pareil constat : Je suis totalement contre "le mariage pour tous" qui ne présente que l'intérêt mineur d'une standardisation du vocabulaire pour tous les couples, alors que l'on pourrait trouver 2 noms différents, suivant leur composition, mais qui étend l'interdiction d'adoption à tous les couples, ce qui constitue une agression de l'humanité  souffrante car les enfants misérables perdent jusqu'à leur chance d'être secourables.

 

  Nous sommes des Humains avant d'être des Patriotes et, à ce titre, nous sommes soumis aux lois des autres pays du monde pour les partenariats familiaux que nous souhaitons former avec leur population.

  Comme on ne peut pas réformer les lois des Autres, c'est à nous de choisir nos Lois de manière à ce qu'elles soient compatibles pour la défense des causes humanitaires mondiales.

 

 Conclusion : J'espère que la manifestation de demain sera assez imposante pour s'imposer.

 Ce ne sont pas, sans doute, les mêmes raisons que celles de la majorité des participants qui me motivent mais je souhaite le même  résultat.  J'ai même suggéré le nom de l'Autre contrat !

 

  Je suis persuadée que si j'étais homosexuelle, en connaissance de la cause que je viens de mentionner (et qu'à titre personnel j'ai découverte récemment), je me joindrais aussi à la manifestation.

  Je compte sur mes amis homosexuels pour faire passer le message !

 

   A bientôt

  

   Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Françoise ANRIGO - MARTIN
  • : Vision du contrôleur de gestion des stratégies d'entreprises et des stratégies politiques et recherche du pilotage optimum en fonction de l'évolution sociétale
  • Contact

Profil

  • Françoise ANRIGO - MARTIN
  • Chef comptable puis Auditeur, puis Professeur et, désormais, également Maitre Praticien en PNL.

Texte Libre

Pour les Etudiants, Entrepreneurs de demain et pour les Chefs d'Entreprises d'aujourd'hui.

         Afin que chacun progresse sur son chemin professionnel qui est une des voies d'accession au plateau d'excellencelà où le raisonnement atteint la vitesse de l'intuition dont il ne se distingue que par le sentiment de certitude qui l'accompagne. L'action juste (forme, fonds et délai) en résulte.
      J'invite, ceux qui viendront jusqu'à ce blog, à proposer leurs avis en utilisant la rubrique "commentaires"

                      De Fonds Sérieux, de Forme Joyeuse :  ---------------------> 
En Alliance avec la Vie

                                F. A-M

  Nombre de Consultants de ce blog    créé le 23 -09-2008   : 60.122       au   10-10-2014

                               Il y a, actuellement,   personne(s) sur ce blog

Recherche

Texte Libre

Pages