Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 19:32

Tentatives vouées à l'échec car il doit s'y faire : Il y a déjà suffisamment de prétendants aux fauteuils de l'opposition pour qu'il ne se fasse pas refouler par ses impairs.

 

Alors, pour revenir vers ses partenaires initiaux, il révérence maladroitement.

 

Courte démonstration conjoncturelle :  En résumé

Interrogé sur l'abolition des 35h, il affirme qu'il n'a pas de tabou et que tout débat peut être posé.

Réaction de la droite : hi, hi !!! Enfin il se plie, publiquement, à nos arguments !

Réaction de la gauche : Pas question qu'un 1er Ministre, nommé par un Président élu essentiellement par les salariés, joue le "gnaffron" et se range du côté des patrons. (c'est pour la rime).

 

Alors, marche arrière toute, et, pour tenter de convaincre que ce n'était que maladresse, il indique que ce n'était qu'une marque de son côté démocrate qui accepte de poser tout débat, surtout s'il en connait l'issue qu'il prononce sur le champ (de bataille) pour rallier son camp.

Alors, si tout débat est posable, pourquoi avoir censuré son Ministre Mr PEILLON qui voulait ouvrir un débat - lui aussi - sur la légalisation éventuelle du marché du Cannabis ?

Ce n'était qu'un débat et au moins celui-ci aurait pu mettre en évidence - pour ceux qui ne voyaient pas les risques de dérapage - la dangerosité de ces substances. Et surtout des dérives vers lesquelles elles peuvent mener (drogues dures) ce qui n'est le cas ni des cigarettes qui ne mènent qu'aux cigarettes et de l'alcool qui ne mène qu'à l'alcool.

 

Il avait dit que le prochain ministre dérapeur rejoindrait les rapeurs !!!

Charité bien ordonnée commence par soi-même.

Et la Charité, on sait bien que c'est une spécialité gauchiste !!

 

J'ai bien l'impression qu'une fois de plus il risque d'oublier la notion d'engagement par la parole donnée.

 

Monsieur HOLLANDE, votre gouvernement est entrain de tenter de brouiller les pistes...Peut-être pour essayer d' entrainer dans votre sillage ceux qui, dans la pénombre créée, se rallieraient à votre panache rouge quelque peu décoloré, en le croyant blanc-grisâtre.

 

A moins qu'il ne s'embrouille tout seul  à force de conduire les yeux posés sur la carte des autres 

Mais nous avons gardé notre carte avec les repères qui nous avaient permis de situer la trajectoire que vous proposiez et de la choisir.

 

Non convaincu de l'intérêt de mettre en oeuvre les moyens servant l'objectif de créer une société solidaire, avant toute autre exigence, il perd la confiance des électeurs qui s'étaient prononcés sur ce critère, même s'il ne gagne pas celle de ceux qui justement auraient souhaité une augmentation des privilèges des privilégiés, et la consolidation de l'inégalité des chances à leur profit.

 

En conclusion de cet article :

Aujourd'hui, on ne peut pas dire  "qu'il n'y a pas de pilote dans l'avion" mais que "le pilote ne respecte pas l'itinéraire et semble avoir défini une autre destination" que celle qui nous avait été proposée à l'embarquement.

 

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 22:20

La Bêtise, la Médisance ou le Clientélisme fanfaron ? 

Exaequo !  

 

Une fois de plus, nous avons essentiellement entendu des critiques du gouvernement actuel.

Des critiques arbitraires, le plus souvent, car sans critère tangible donnant des preuves des affirmations, du genre "nous emmene dans le mur"... j'en passe et des pire.

 

Je reconnais que je regrette parfois certaines initiatives du gouvernement actuel.

Celles que je trouve dans le prolongement du SARKOZYSME. 

L'organe ne qualifie pas la fonction. Ce n'est pas parce que le gouvernement est de gauche que le comportement qu'il choisit, ou évite, est une initiative gauchiste.  

En particulier la réaction actuelle, vis à vis des Entreprises qui veulent liquider leur site, s'apparente à celle d'un gouvernement de droite qui tenterait un peu d'adoucir la chute. Pourquoi adoucir la chûte ?

Parce que, même si elle est violente, il restera des survivants qui entretiendront la mémoire de leurs héritiers de la misère. 

Alors, vu le pouvoir de l'effectif relatif 20/80, si ce sont les 20 qui ont les privilèges, ce sont les 80 qui vôtent...

Et parmi eux, les simagrées ne suffiront plus à inoculer l'illusion qu'ils pourraient un jour appartenir au camp des 20, une fois l'éducation démocratisée.  

 

J'ai voté F. HOLLANDE, pas JM. AYRAULT qui me parait, en fonction de son parcours et de ses choix, un transfuge des 80 vers les 20.

En effet, il semble avoir non seulement muselé les membres de son équipe, mais presque, aussi, son supérieur hiérarchique lui-même.

Celui-ci lui a délégué les stratégies de Politique intérieure, et se trouve actuellement trop préoccupé par la situation Internationale pour reprendre la main sur le terrain de notre pain quotidien. 

Or, il y a urgence.

Non pas parce que la Droite menace sérieusement la position des "80" sur la Gauche, (A l'exception du Front National qui n'est pas une Droite car c'est avant tout  un Front Nationaliste, comme son nom l'indique), mais parce que si le SOCIALISME continue une politique proche du SARKOZYSME, Au prochain choix l'alternance n'opposera plus que les extrêmes.

 

Que d'opportunités manquées en si peu de mois ! 

Toutes celles semées par les ex-au pouvoir et qui, administrées avec intelligence auraient pu donner un sens Politique à la phrase "le Mal est le berceau du Bien" (alors que pour le moment on aurait plutôt tendance à constater la maxime "l'Enfer est pavé de bonnes intentions" Ce qui n'exclue pas que de mauvaises aussi).

Toutes ces Entreprises qui avaient gardé dans leurs tiroirs les plans de licenciement, ou qui étaient en cours de Règlement Judiciaire, auraient pu devenir la terre fertile d'une réorganisation pacifique d'une société sortant de crise.

 

Le "Ministre du Redressement Productif" aurait pu libérer les salariés menés au sacrifice sur l'autel du Dieu FRIC,  si son chef ne lui avait pas, semble-t-il, intimé l'ordre de ne s'occuper que de ses boutons de manchette et de se contenter de lire ce qui lui était écrit sur la partie amidonnée de ses manches de chemise.

Si je formule une telle présomption c'est parce qu'Il avait commencé avec la vigueur que laissait présumer sa candidature en tant que Président et que je croyais à l'origine de son recrûtement pour cette fonction. 

Dois-je admettre mon erreur et dois-je admettre que le critère retenu n'était que l'image, laquelle, non fixée par le révélateur, devait s'effacer rapidement ?

Mais observons les retournements de veste depuis : Cela donne le tournis !!!

Retournements de veste ?

Ne voudrais-tu pas dire l'échange de veste contre des camisoles ?  Oui. Mais je n'ose pas.

 

Pour le moment, donc, nous les électeurs de gauche, ne sommes pas du tout contents de la stratégie de Politique intérieure qui parait avoir pour objectif essentiel de séduire ceux qui n'ont pas vôté pour le nouveau Président.

Comment faudra-t-il leur faire comprendre, que ceux qui sont attachés aux privilèges UMPiens ne vôteront jamais pour quiconque d'autre ?  Même en sacrifiant les 3/4 de nos contemporains à leur apétit insatiable !

 

Alors, empruntant à DE GAULLE - non présumé communiste et dont se déclarent disciples tout autant les Uns que les Autres - ses réflexions d'après crise, je cite :

"Plus le trouble est grand, plus il faut gouverner"

Cela signifie-t-il que je suggère de suivre son exemple de Nationalisations Intensives ou assimilées : Renault, Sécurité Sociale, Transports Aériens, Banques, EDF et SNCF, qui ont inspiré le gouvernement Chinois dont l'évolution sociétale du peuple  témoigne de l'efficacité ?

Ou que je choisis le modèle de la stratégie fiscale de ROOSEVELT (moins communiste que lui, tu meurs) qui a augmenté les impôts des plus fortunés jusqu'à 75%, en temps de crise, pour rétablir l'équilibre financier en 5 ans, ce qui a permis à ses successeurs de réviser cette stratégie mais qui ont sombré dans l'excès inverse dont le débordement arrive jusqu'à nous ?

Eh bien, NON.

A chaque époque ses outils. 

Les Nationalisations c'est l'époque ou les érudits n'appartenaient qu'à une classe sociale, essentiellement.

 

Avec le développement de l'Education, même entravé aussi fort que possible par ceux qui voulaient garder le monopole du savoir et du savoir faire, l'Etat peut se contenter d'assurer la médiation pour le passage d'une Gestion libérale à une Gestion Sociétale.

La séparation de la rémunération du Capital et de celle du Travail.

UN Exemple : Une entreprise rentable (sans les prélèvements directs ou indirects des associés) veut licencier :

                     L'Etat utilise son droit de préemption et devient acquéreur prioritaire mais temporaire avec un contrat de revente à crédit aux salariés. Les anciens associés gardant la possibilité de devenir prêteurs et d'encaisser non plus des dividendes stériles mais des intérêts sur les avances consenties aux nouveaux propriétaires.

Voilà tout ce qui doit être mis en oeuvre désormais et si je regrette que cela n'ait pas déjà commencé, je me réjouis quand même de ce à quoi nous avons échappé, si je me réfère ENFIN à ce que j'ai entendu lors du débat d'hier soir.

 

Là encore, je cite :

  - Niveau Fiscal :  

1) Les impôts ont augmenté sous la présidence SARKOZY, François FILLON l'a reconnu.

    Or l'ISF avait été très fortement diminué.

    Suivant le principe des vases communiquants, si le TOTAL augmente et que la participation des plus riches diminue, pas besoin de sortir de Maths Sup pour constater que ce sont les moins riches qui non seulement payent plus que leur part d'avant mais encore payent la diminution de la taxation des plus riches (Voir mon article sur l'exonération de la Taxe Foncière et de la taxe d'Habitation qui fut d'actualité à cette époque) !!!

2) Pour l'ISF, ce n'était qu'une étape car elle n'avait pas encore, jusqu'à hier soir, été affublée de la responsabilité d'avoir un coût fatal !

3) Hausse de TVA qu'implique la taxation de l'intégralité des revenus des plus pauvres (qui consomment tout et même au-delà) et de 20% des revenus des plus riches qui économisent 80% de leurs revenus, économies non soumises à TVA ( à moins que ceci reste à inventer : TVA sur revenus économisés !)

 

  - Niveau Social :

    Heureusement que j'étais assise quand j'ai entendu François FILLON déclarer qu'il serait opportun de :

SUPPRIMER du DROIT : LA DUREE LEGALE DU TRAVAIL !!!   

Traduction : Retour à l'Esclavage si les affamés en conviennent avec les affameurs.

                      Formulation Politiquement correcte : Négociations inter-entreprises

 

     Et COPPE : Lui, s'est contenté de dire (d'ajouter) que dans une optique de compétitivité, les modalités de licenciement devraient être nettement plus souples !   Côté employeur, évidement.

 

     Je ferai l'impasse sur l'énormité de l'histoire du "petit pain au chocolat" confisqué au petit blanc sortant de l'école par le censeur musulman qui passait par là, en période de Ramadan.

      Moi j'ai vu des ivrognes dans la rue Ramadan ou pas.

      Niveau viennoiseries, je préfère la chanson de Jo DASSIN, ça me détend.

 

A présent, Parlons-en de la compétitivité. Avec qui ? A quel niveau ?

     - Si c'est au niveau des coûts, pour s'aligner sur les niveaux de rémunération des salariés les moins chers (Chine, Inde...) ce n'est pas en diminuant tous les salaires de moitié que cela suffira. 

        Vous me direz, dans ces pays à forte natalité, si la mortalité des travailleurs (non soignables car pas de Sécurité Sociale ou assimilée) est élevée, le remplacement aussi.

     - La question qui demeure est : Qui achètera alors les stocks ?

       Et voilà. la boucle infernale est bouclée.... mais il faudra peut-être plus de 50 ans pour arriver à la veille de la "pauvresseté" généralisée.

 

       Alors, Effectivement, revenons à l'exigence de compétitivité mais pour le cycle complet.

       Cherchons et Trouvons comment établir des partenariats inter-travailleurs d'entreprises différentes ayant en commun le souci d'une rémunération correcte des employés afin que ceux-ci achètent les produits fabriqués par ceux-là et réciproquement.

        Orientons nos actions pour développer le pouvoir d'Achat et donc de Vente, pas le pouvoir de produire à coût incompatible avec un niveau de vie collectivement correct.    

 

      Quant à la suppression des 35h.

      Ce serait peut-être interessant après la Révolution qui aurait renversé le déséquilibre entre le nombre d'offres d'emplois et celui des demandeurs disponibles.

      Est-ce vers cette Solution radicale que les UMPiens veulent nous conduire afin donner du sens à cet objectif ?

      Quand les oeufs cassés sont à ce prix, je préfère renoncer pour toujours à manger des omelettes.

 

       Conclusion : Nous avons échappé au pire, Certes.

                          Mais ne laissons pas le Pire nous rattraper de l'intérieur en nous alignant sur ses stratégies pour tenter d'attirer soit les solidaires jusqu'à l'ouverture de leur portefeuilles, soit les idiots, de l'autre camp. Nos intelligents se suffisent pour assurer la majorité.

 

       A bons lecteurs, salut !  

 

       Françoise A-M

       Contrôleur de Gestion et titulaire du DGC (Equivalence Expertise Comptable de l'époque où il y avait 2 voies d'accès à l'Excellence en matière deTraitement des comptes et d'Analyse des résultats) 

       Je sacrifie la modestie à la lucidité par souci d'efficacité et de crédibilité tellement je conçois la stupeur de certains en découvrant cet aspect de la situation.

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 07:08

Si c'est à titre d'encouragement : acceptons en l'augure.

Si c'est l'expression de félicitations : Dis-moi qui est jury, je te dirai ce que vaut son avis.

 

Ne connaissant pas personnellement les noteurs, une fois n'est pas coutûme, je vais procéder par élimination :

- Aucun d'entre eux ne vit à la tangente du seuil de pauvreté.

- Aucun d'eux ne subit la pression du besoin qui le soumet à la tyrannie du pouvoir de l'argent.

 

Leur opinion est donc le résultat d'une extrapolation intempestive qui résulte d'une vision panoramique dans l'Espace et dans le Temps, où l'humain ne représente qu'un pion sur l'échiquier des Etats.

Ils observent que le Roi (Fric) et la Reine (Force) peuvent demeurer immobiles, sans danger immédiat.

En effet, ceux-ci ont atteint une importance (ou volume) qui parait incompatible avec leur destruction programmée ou leur déplacement d'un poste à un autre. 

En fait c'est tout simplement que le Jeu parait figé.

Comme le volcan qui semble endormi alors que le feu couve dans le sous-sol.

 

En fait, si on analyse l'évolution de la partie, on s'aperçoit que les camps sont entrain de se reformer.

Les regroupements ne se font plus par Etat mais par état.

- D'un côté, les détenteurs de Fric et de Forces traditionnelles

- De l'autre, les détenteurs de l'Effectif et de la Puissance du "Rien à perdre".

Dans les 2 camps, on trouve des extrêmistes :

*Dans le premier, ce sont ceux qui croient que tout est achetable, donc en leur "Plein Pouvoir"

*Dans le second, ce sont ceux qui croient en la Vie Eternelle, donc en un "Rien à Perdre" Infini

 

Par contre, les infinis se rejoignent et c'est au point de jonction que réside l'espoir d'une Amnistie Durable qui sont :   La Peur de la Perte de leurs proches, de la Solitude indésirée, et de l'Inutilité de leur existence.

La pulsion de Vie les éloigne et paradoxalement la pulsion de mort les rapproche.

 

Le problème est que le point faible se situe en arrière plan et n'apparaîtra à chacun des groupes que lorsqu' il se retrouvera au premier rang, ce qui risque de se produire après destruction des points forts, si on ne le met pas en évidence, avant, par une vision zoomée.

 

Pour le moment l'EUROPE est entrain de consolider les positions de chaque camp.

Il est normal que pendant que les équipes s'organisent, elles ne s'entrainent qu'entre elles et que le combat soit différé jusqu'à ce que l'une des deux se sente prête pour engager la bataille.

Le premier camp s'exerce sur la DEFENSE de ses droits émanant de Lois qu'il a lui-même conçues. (dans le genre de la Loi d'amnistie de leurs propres fautes, votée à la quasi unanimité des futurs amnistiés, les députés et sénateurs, il y a quelques années).

Pour les Etudiants qui me lisent : C'est vrai. Suivez sa trace sur le net. C'était à propos des dérives de financement des campagnes électorales.

Dans le 1er clan, Je conforte le CONSERVATISME

Alors je te légifère, à qui mieux mieux, pour rendre légales des procédures qui confortent le Pouvoir des Richesses et qui rend légitime l'utilisation de la FORCE pour consolider ce pouvoir

 

Quant au 2ème, n'ayant que peu à défendre, il focalise ses entrainements sur l'ATTAQUE.

Alors je révolte, à qui mieux mieux, et je mets en évidence les cibles à détruire, en dénonçant les manoeuvres appelées "Stratégies Sociétales", à l'origine de situations injustes cautionnées par les Lois dont le recueil est l'outil mis à la disposition de l'organe appelé JUSTICE.

 

Si on laisse chacun continuer sur sa trajectoire, le choc semble inévitable.

Et, pour compléter une réflexion d'EINSTEIN, "la guerre d'après la PROCHAINE risque bien d'utiliser pour armes des arc et des flêches"... s'il reste des vivants.

 

Il est grand temps d'inverser les procédures afin de diriger vers leur point de jonction ces infiniment différents.

 

Les Progrès Techniques, pour le moment, En EUROPE, non seulement n'ont profité qu'au clan des "de plus en plus riches" mais encore ils ont participé à l'appauvrissement des plus pauvres en leur enlevant même la possibilité d'assurer leur survie et de s'offrir en sacrifice sur l'autel du travail pour participer à la création d'un monde meilleur pour leurs enfants.

 

Laissant aux clans la détermination de l'ordre social en fonction de la Puissance relative de chacun, les Etats Européens, non seulement n'accomplissent pas leur fonction de régulateur-médiateur mais pire, semblent avoir choisi leur Clan.

Les Etats ne sont plus arbitres mais joueurs.

Ce positionnement les prive aussi de la protection qu'accorde la neutralité.

Cette situation implique, hélas, l'évolution de l'abstentionnisme, car, ne vôteront bientôt que ceux du camp qui décide des Lois, les autres ayant observé que leur influence ne passe plus par les Urnes mais par la Rue.

C'est dommage car ce sont les Autres qui ont l'indicateur "Effectif" le plus élevé.

Ceci explique aussi que certains Politiciens, simplement lucides, aient compris l'absurdité des référendums qui donneraient le pouvoir au clan des plus nombreux, pas le leur.

 

Je ne suis pas révolutionnaire mais ce que je veux c'est une Paix Durable.

Pas l'Egalité mais l'Equivalence

Pas le respect du costume, celui de l'individu.

- Ce que je veux c'est que personne ne détienne un niveau de Richesse lui permettant de vivre 200 ans, en se dispensant de participer à l'évolution d'un monde harmonieux

- Ce que je veux c'est que personne ne se situe sous un seuil l'obligeant à lécher les chaussures de celui qui lui distribuera quelques miettes pour qu'il soit en mesure de continuer.  

 

Et, je crois que la seule force efficace pour avancer sur cette trajectoire est à la portée de l'Etat, des Etats Unis d'EUROPE, et elle s'appelle "INTERVENTIONISME"

En commençant par son "INTERMEDIATION" au niveau des Entreprises Libérales qui se lanceraient (ou continueraient) dans des stratégies de Licenciement de masse dont l'objectif est la maximisation du profit de quelques uns.

  Comment ? Acheter ces Entreprises (à crédit mais pas confisquer) et les gérer jusqu'à ce que l'embauche de salariés gestionaires, capables de rendre la gouvernance autonome, permette de revendre, à des Stés en formation constituées par les salariés, ces outils de production.

* Le prix de revente pouvant être le prix de rachat, les intérêts étant représentés par les indemnités de chômage non versées.

*L'opération se faisant à crédit consenti par l'Etat médiateur, cette fois-ci avec intérêts en fonction du potentiel reconstitué.

  C'est ce que j'espérais de ce gouvernement sous l'impulsion du Ministère du Redressement Productif.

  Pas des génuflexions devant les "saigneurs" des lieux.

 

  Quant à l'UNION EUROPEENNE, elle a été - à mon avis - commencée en dépit du BON SENS.

  Avant  d'avoir établi des règles de vie sociétale compatibles, des Règles qui les confortent et qui ne sont pas antagonistes (Dont le fiscalité qui est censée être l'instrument privilégié de l'équité sociétale afin de supprimer à la mort l'exclusivité de cette fonction)a été mise en place la monnaie commune qui a renforcé la cohésion des 2 clans et leur opposition.

  L'Austérité des uns étant source de Prospérité des autres qui n'ont même plus la capacité de consommer ce que révèle l'augmentation simultanée de l'Epargne et de l'Effectif qui a recours aux Resto du Coeur.

 Au passage : Merci COLUCHE !  "On ne fait pas de bonne omelette sans casser les E" dit-on.

 

  En ce moment MARSEILLE se spécialise dans les Règlements de Comptes, semble-t-il.

  Eh bien que cet article, rédigé par une Marseillaise, étende le champ de ses performances ! 

  Et qu'en plus des règlements des mauvais comptes qui génèrent les souffrances, se dessine la mise en place des règlements des bons comptes "qui font les bons amis"

 

  Au même titre que le Prix Nobel de la Paix: Qu'il n'incite pas les lauréats à conforter la situation actuelle, en se congratulant devant leur miroir déformant, mais qu'il les encourage à finaliser les changements commencés dans le désordre, mais commencés quand même.

 

 A bientôt

 Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 08:07

Application de La fable du Corbeau et du Renard qui devrait être dénoncée puisque le Renard est censé avoir regagné sa tanière...

 

Je confirme : Je ne me suis pas trompée de Blog !!! La preuve :

  Le Renard Président, ayant des intérêts dans les radios privatisées, que ce soit en direct ou par amis interposés, s'interrogeait pour savoir comment les favoriser.

 La réponse évidente, par sa simplicité, consistait à leur transférer les ressources des  Publicités.

 Certes, les employés des chaines dépouillées n'allaient pas tarder à se manifester.

 Pour palier cet inconvénient, une stratégie s'imposait : Faire comme si la décision venait, ou servait, le peuple des Français.

 Plus précisément les 97% qui, le soir, allumaient la Télé.

 

 Pas spécialement intellos, à quelques individus près, souvent machinalement, pour se délasser ou se sentir accompagnés le temps au moins d'une soirée.

 Mais quel argument utiliser ?

 Oh peuple de France, Corbeau de mes riches années, dis-moi comment tu aimerais être considéré une fois de retour au foyer ?

 Avec respect ! On n'interrompt pas un chef quand il lit son journal ou même sommeille, ce n'est pas si banal.

 "Tu es chef chez toi !  Tu es le décideur, le plus cultivé, Ah comme on te bassine de publicités qui intermèdent ton Policier ou ton émission de variétés !"  

 Renard sachant que tout flatteur vit aux dépends de celui qui le croit, essaya furtivement de vérifier le snobisme de ceux qui s'en croâ et sont bien les seuls  !!!

 Croa, Croa que la Culture est ton principal critère de choix du programme du soir (à la Télé) et, loin d'être une préoccupation accessoire, la pire infamie, à leur snobismerie, est d'interrompre  une série, par une pub comme on leur dit !

  Sitôt dit sitôt fait : Sur les chaines Publiques : Finies les Publicités !  

Que leur fric se reporte sur les chaines privées. Celles dont les associés, faut-il le préciser, actionnaires, verront ainsi monter le cours de leurs actions, et cela sans rien faire !

 

  Parmi nous, certains enrageaient !  

  Car que croyez-vous qu'il arriva ? Que le Français moyen regarda pour choisir, si c'était un programme avec pub ou bien pas ?

  Que nenni ! Juste ce qu'il préfère. Pendant l'interruption il se lave les dents ou fait pause pipi quand il ne dort déjà ou demande à sa femme "tu connais ce truc là.?".. Et puis l'émission se poursuit et tout continue comme avant...Pour Lui.

 

  Pour Lui, mais pas pour les Renards qui voient leurs recettes grandir et les radios d'Etat, les nôtres, s'appauvrir !

 

  On nous promet le changement.

  On y croa !!!   

  Et ça continue comme avant.

 

  J'ai entendu, à un moment, un ministre du Gouvernement, évoquer que "l'on ne nous y prendrait plus longtemps et que les chaines d'Etat ne seraient pas plus défavorisées que leurs voisines chaines privées..."

  Jusqu'à ce que la Ministresse de l'inculture (en finances), peut-être sur ordre, démente cet avis intelligent mais forcément déplaisant à BOUIG et ses sympathisants.

 

   Je demande à tous les Français, qu'ils soient ou non cultivés, d'exprimer comment ils sélectionnent le programme qu'ils vont visionner  : D'après le titre qui leur plait ou suivant le temps des publicités présumées ?

   Les Snobinards, qui étalent leur culture comme confiture en fin de pot, répondront assurément que s'ils regardent la télé, au lieu de lire leur BD, c'est sur des chaines "apubées", et très occasionnellement.

   Dans la presse, c'est sans effet, car aucun des journeaux branchés n'a déclaré : "sans intérêt, les programmes des chaines privées."

 

   Alors VIVE la GREVE des salariés de ces entreprises agressées !!!! C'était hier ou bien avant-hier... 

   L'essentiel est la première pierre !!! J'en jette aussi à ma façon, car le pire est dans les cartons, et je crains que si aujourd'hui on continue sur la lancée, c'est la redevance de Télé qui sera le son (leçon) du canon.

Façon brutale d'éveiller les téléspectateurs anesthésiés, dans leur co-con de "cultivés", que l'actuel gouvernement berce pour vraisemblablement recevoir des chaines privées plus d' impôts à utiliser suivant sa propre volonté.

 

   En langage moins imagé :

   Les Publicités sont des recettes qui bénéficient exclusivement au budget des Chaines qui les encaissent alors que les Impôts sur les bénéfices majorés des chaines favorisées arrivent directement dans les caisses de l'Etat qui les emploie suivant ses choix.

   Actuellement ce n'est plus, je croa, pour augmenter les profits des associés bénéficiaires que cette stratégie est poursuivie par le gouvernement de Gauche mais comme une opportunité de recevoir une ressource d'Etat en piquant dans le potentiel commercial de NOS chaines ! 

   Eh bien . Cela ne me convient pas !

   Aucune Injustice ne me convient !!!! 

   Et qu' y-a-t-il de plus injuste que d'interdire des pratiques commerciales à certains gestionnaires de programmes Télé et de les autoriser (le mot est faible, mais je m'en contente) à d'autres, aux même heures, passant sur les mêmes postes, retransmis par les mêmes antennes !?    RIEN !

     Et en plus me sentir corbeau, j'ai horreur !!!!  Même si ce n'est pas que MON cas. Même si c'est vrai pour tous mes compatriotes, aux exceptions près de ceux qui y gagnent (les renards et leurs compères)

    

     Alors sachez amis, que je n'ai pas laissé tomber le fromage. Si le renard le déguste c'est qu'il me l'a volé !!!

     C'est ce que j'ai tenté de vous dire ... avant que vous ne vous en aperceviez en recevant le rôle qui vous demandera un Taxe Télé majorée (malgré les licenciements de restructuration pour motifs économiques  dits incontournables !)

 

      A bientôt

      Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 09:46

Sa lancée de quoi ?

  Au choix  :

  - De prophéties de couloir

  - De perles rares mais pas chères

  - De graines de discordes en croyant que la France est encore un terre fertile pour ce genre de fruits.    

                  Z'ont juste 67 ans de retard !!!

 

 D'accord, l'idée a été lancée par COPPE, mais attrapée par FILLON !!!!

 Quel Bonheur de constater que l'Un ou l'Autre c'est du pareil au pire !

 

  Au fait, "anti-blancs", mais pour paraphraser un sketch de Muriel ROBIN :

    de blancs comment ? de blancs-blancs, ou blancs-gris, ou blancs à reflets rouge ou marron ?

 

  La seule chose qui réconforte, dans ces déclarations, c'est de constater que les QI sont souvent nettement plus Q que I et que la signification de leur valeur moyenne est nettement remise en question par la taille des 3 écarts types entre cette valeur et celle des 2 extrêmes.

 * Peuvent être I pour la lecture, les calculs, le dessin, et pourquoi pas la peinture

 * mais Q au maximum pour la Solidarité, le sens Républicain, et même les Stratégies politiques et financières.

 

  Cela me rappelle un incident des plus récents dans une classe de 5ème ... un peu agitée où est enseigné un de mes petits enfants qui m' a rapporté ce témoignage.  

  Le prof excédé montre avec une règle l'un de ses copains et dit : Au bout de cette règle il y a un idiot.

  Et l'élève de répliquer : Quel bout ?   

  Devinette de circonstances : : Où était le bout Q et le bout I ?

  L'Elève a été collé.

  Moi, je lui aurais plutôt exprimé mes félicitations en disant : J'espère que ta remarque ne sera pas l'exception qui confirmera la règle.  Ainsi il aurait repris la main alors que là, le "collé" en a retiré toute la gloire.

 

  Ce sujet ne mérite pas plus de développement

 

   A bientôt

   Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 17:10

En effet, le premier instigateur du principe n'avait sans doute pas osé proposer un pareil niveau d'avantage fiscal aux plus riches. Vous me direz, lui n'avait pas l'objectif de retenir la population des déserteurs, simplement de favoriser ses pairs.

 

Pour le cas où vous n'auriez pas retenu la nature de ces niches, ne serait-ce que parce que vous ne disposez pas de la possibilité d'acquérir un logment à la seule fin de le louer, je résume :

 

Démonstration à partir d'un exemple :

Niche Scellier :  (Conseiller de la Présidence SARKOZY)           

Achat d'appartement destiné à être loué (éventuellement à son enfant ou à un parent- pas d'incompatibilité -) 

             Si Valeur de l'appartement = 200.000 €    => économie d'impôt 13% = 26000€ à répartir sur 9 ans,  la durée de location minimum imposée : soit 2888 € par an.

 

Chenil Duflot : (Ministre du gouvernement Socialiste)

On ne sait pas encore si la location à un membre de la famille restera acceptable

              Si Valeur de l'appartement = 200.000 €    => économie d'impôt 17% = 34000€ à répartir sur 9 ans, la durée de location minimum imposée : soit 3777 € par an.

  Pour justifier ce super-avantage il est précisé que l'habitation doit être acquise dans un certain secteur (comme c'est pas pour y habiter soi-même !!!) et que le loyer doit être inférieur de 20% à celui pratiqué par les voisins. 

 

  Alors comme je sais tout autant compter que conter, à présent je compte.

  On estime qu'un placement immobilier rapporte en moyenne du 5%. 

  Soit cet appartement valant 200.000€ loué à 1000€ par mois dans les conditions normales. 20% de moins, porterait le loyer à 800€ par mois.  Perte sur 1 mois = 200€ et sur 1 an 2400€ largement couverts, et au-delà, par l'économie d'impôt réalisée de 3777€ l'année.

 

 J'allais oublier la 2ème condition : Les locataires doivent disposer de revenus "modestes".. la preuve, si les locataires sont un couple sans enfant, le revenu mensuel du foyer ne devra pas exceder 4500€ par mois !!!  

Evidemment cette valeur devrait être majorée s'il y a des enfants à charge !!!

 Cela me rappelle une bande dessinée : "Modeste et Pompon !"

 

Je n'ai donné que les grandes lignes, évidemment.

- La niche Scellier prévoyait aussi des taux majorés d'avantage fiscal pour des logements bien isolés thermiquement et dont la durée de location (à des non parents) pouvait atteindre 12 ans ( 17%) ou même 15 ans (21%)

- Le chenil  DUFLOT, quant à lui, mentionne une économie d'impôt de 17% à 20% suivant la durée de l'engagement locatif.

 

Conclusionnette : Si l'observation a permis de constater que la niche Scellier a présenté des avantages certains pour le développement des constructions, il eut été nettement plus judicieux de la reconduire après l'avoir révisée : Taux initial maintenu 13% mais dans les zones identifiées pour le nouveau projet et avec l'abattement sur loyer.

 On remarque qu'un avantage limité à 2888€ par an couvrirait aussi le différentiel  de loyer évalué à 2400€ par an dans l'exemple ci-dessus.

 Qui plus est, ces 20% auraient même le caractère de "minimum garanti" en cas d'impayé puisque c'est l'Etat qui les paye, en quelque sorte.

 

Je reconnais que ma suggestion présente un inconvénient pour l'auteure de la nouvelle proposition :

On aurait pu appeler cet avantage Scellier révisé.  mais on aurait pu aussi le désigner Scellier-Duflot. 

Evidemment, c'est moins flatteur que Duflot, tout seul !

 

Je compatis. La Modestie a ses limites !!!

 

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 06:59

Si nous étions en temps de guerre :

 

- Les actifs seraient mobilisés pour la bataille et risqueraient leur vie chaque jour afin de défendre leur Liberté et celle des leurs. Ne pouvant être simultanément "au four et au moulin", ils auraient dû abandonner leur ex-activité professionnelle, à moins que ce ne soit celle-ci qui les ait abandonnés avant.

 

- Ceux qui ne sont pas au front, vivraient néanmoins sous la menace permanente de devoir quitter leur domicile pour se rassembler dans des abris sommaires et collectifs (Vu l'évolution, ce pourrait être dans des assimilés HLM non entretenus).  Le manque de ressources, en vivres et en soins, serait généralisé. Il ne leur resterait que l'espérance de voir leurs combattants célébrer la victoire ou, au moins, des conditions d' amnistie acceptables

 

- Evidemment, on pourrait identifier certains opportunistes qui risqueraient leur vie pour bâtir une fortune, dans une forme moderne de "marché noir", car la forte corrélation risque /rentabilité est une valeur constante.

 

Nous ne sommes sans doute pas en temps de guerre car les phénomènes ci-dessus ne concernent pas encore la majorité de notre Population. 

Néanmoins, nous ne pouvons ignorer que si nous laissons "l'incubation se poursuivre" la maladie sera bientôt déclarée.

 

- Avant 1945, Il y avait une guerre à peu près tous les 20 ans, mettons 30 ans dans les périodes fastes.

- Avant 1945, la durée de vie moyenne des individus tournait autour de 60 ans, dans les années fastes, aussi.

- Or voici 67 ans qu'il n'y a plus eu de guerre et la durée moyenne de vie grimpe autour de 75 ans.

Il n'est pas étonnant que le couvercle de la cocotte sociétale soit sous pression et que si on essaie de le souder au lieu de faire échapper la vapeur, celle-ci n'explose.

Car la solution "guerre" est aussi, au moins pendant l'épisode, une bouffée d'air d'Egalité.

Les adversaires sont logés à même enseigne : Violence, Peur, J'en passe et des pire.

 

A l'opposé de l'esprit de guerre, qui dresse les Uns contre les Autres, l'esprit de solidarité qui rapproche les Uns des Autres. 

Pour le moment, nous observons plutôt que d'un côté certains se relient, comme ils ne le firent pas de longtemps, pendant que d'autres, au contraire, prennent de la distance... Si vous voyez qui je veux dire !

Donc les clans d'une prochaine guerre possible sont en formation : Les Apauvris contre les Enrichis.

Ma Passion pour la Justice ne s'en attristerait pas, si ma Passion pour la Paix et la Sérénité n'était plus forte.

Et surtout si je n'avais pas de petits fils que je ne veux pas voir enrolés, à la manière des soldats Napoléoniens, pour défendre un idéal provisoire qui ne tient jamais les promesses de ceux qui ont sacrifié leur existence en leur nom.

 

On a déjà eu un avertissement en France, le 1er Mai, où ont défilé, face à face, et non côte à côte, l'ex-Président de la République Française et les Représentants des travailleurs Français.

Les élections se passant peu après, on a évité le début du Pire.

 

Aujourd'hui, Le Gouvernement en place tente de désamorcer la crise qui ne s'est pas encore matérialisée par une guerre en Europe.

Opération tout autant difficle que celle qui consiste à neutraliser une bombe à retardement.

Il faut demander à ceux qui le peuvent de participer financièrement.

Si on leur donnait le choix entre payer sans se démunir ou engager la vie de leurs enfants, croyez-vous qu'ils hésiteraient un instant ? Je suis suffisamment optimiste pour être sûre que non.

 

Leur confusion entre l'Avoir et l'Etre serait dissoute en un instant car renoncer à un comportement solidaire pour thésauriser afin d'assurer un héritage confortable à une descendance que leur choix aurait rendue incertaine, ne leur garantirait plus ce qu'ils croient être leur immortalité physique, à travers la transmission du pouvoir de l'argent (mirage de substitution de lien du sang). Au contraire !

 

Les stratégies de changement de Nationalité sont des pansements poreux car elles ne consistent qu'en des regroupements, au niveau européens, de populations de la même catégorie, et elles favorisent les regroupements des populations de la catégorie, pour le moment, seulement différente.

 

La Solution passe par l'Enseignement : L'apprentissage du respect de l'Autre, mais aussi de Soi, et de la Vie, suffisamment tôt pour qu'il constitue un ancrage puissant, à la limite de l'instinct.

On comprend pourquoi les dictateurs ont tous commencé par tenté de détériorer ce moyen qui les prive d'un atoût puissant "l'Ignorance" qui rend les populations manipulables, à leurs souhaits, par voie d"Education" orientée.

 

Mais l'Enseignement ne peut procurer des résultats immédiats. Il faut donc tenir jusqu'à ce qu'il devienne opérationnel : De 10 à 15 ans.

Et pour cela expliquer le choix de la Solidarité, aux interessés déjà capables de le comprendre, et l'imposer à ceux qui ne le seront que plus tard (trop tard), si nécessaire, c'est à dire le lien qui assurera la cohésion avant qu'elle ne soit de fait.

 

Alors, comment pénaliser les déserteurs en temps de Paix ? 

C'est quoi un déserteur en temps de Paix ?

Un individu qui change de Nationalité pour s'éviter le comportement solidaire qu'implique le désamorçage de la bombe "Violence".

 

Moi, Je vois 2 moyens :

- Le 1er : Neutraliser le changement de Nationalité de ses Biens : Ils restent soumis aux obligations Légales du Pays d'origine. (IRPP, Droits de succession et de donation, ISF, Taxes Foncières...)

- Le 2ème : (Repêchage car je le trouve moins performant que le 1er) : Confisquer les biens restés dans le Pays d'origine (avec, comme en cas de faillite, neutralisation de tout contrat impliquant un changement de droit de propriété, en remontant 18 mois en arrière*) ce qui revient à les taxer à 100% avec paiement de l'impôt, en nature.

* Solution valable aussi dans la première solution si la Loi permettant sa mise en oeuvre reste à voter.

 

En temps de guerre, les déserteurs étaient exécutés.

Cette solution n'est pas acceptable en temps de Paix. Et nous y sommes encore.

 

Enfin, Avant de conclure, petit calcul mathématique :

 Ont vôté pour FH, directement    : de l'ordre de 44%

 Ont vôté pour NS, directement    : de l'ordre de 44%

 Ont voté pour FH, Indirectement  : de l'ordre de 7%

 

Avant la lecture de cet article qui explique comment l'évolution vers l'Etat de Guerre a été enrayée par notre choix majoritaire, il est normal que les insatisfaits (ceux qui étaient déjà enrôlés dans 2 camps adverses, de manière plus ou moins consciente) soit 44% + 7% + abstentionnistes, représentent presque 55% à 60% d'insatisfaits des mesures prises par le Gouvernement actuel.

Cela nous évite toutefois, à mon avis, un pourcentage nettement supérieur à celui que l'on aurait obtenu par l'autre choix où ce serait peut-être déjà "la rue" qui constituerait l'opposition aux voix parlementaires.

 

Comme "ce yop est Son yop", ce blog est Mon blog !

Mais moi, je partage.

 

A bientôt

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 09:05

Le mot "mariage" a été emprunté par la société laïque au nom donné à un "sacrement", bénédiction religieuse accompagnant la naissance d'une famille.

En fait, il eut été préférable de choisir 2 termes différents, pour tout le monde, comme c'est déjà fait pour "déclaration de naissance" et "baptême".
Mais en français on peut AIMER les frites et son conjoint. Donc le mot "mariage" peut aussi servir 2 finalités différentes:

"Contrat entre deux adultes" ET "Bénédiction d'une Union Sacrée".
En tant que contrat entre 2 personnes, peu importe le sexe des personnes ( voir contrat de travail, d'acquisition immobilière...).

 
Par contre, niveau adoption, si elle était limitée à des opérations de sauvetage en urgence de personnes (plus ou moins jeunes) à qui serait ainsi donnée une chance de survie, d'accord. sans condition. D'accord aussi pour des adoptants célibataires.

Par exemple : Enfants prostitués par leurs parents (quelle qu'en soit la nationalité), orphelins de catastrophes naturelles ou de faits de guerre ne pouvant être intégrés dans leur famille, ...

Tout autant que l'enfant ait le droit de vouloir quitter ce foyer, et se confier à une autre autorité protégée par la Loi, tant qu'il est mineur, ce qui est mieux que de le contraindre à s'enfuir.

Ce droit pourrait d'ailleurs être étendu à tout enfant qui, en cette absence, ne voit, comme alternative à son foyer, que la fugue avec tous les dangers qu'elle implique.

Au même titre qu'un conjoint peut avoir le droit de divorcer.

 

Mais s'il s'agit de prendre en charge un bébé et de l'accompagner jusqu'à l'état adulte, si ce n'est pas nocif pour l'enfant il est URGENT  de revoir TOUS LES ENSIGNEMENTS de psychiatrie-psychanalise qui démontrent comment les phases : Identifiation au parent de même sexe, Oeudipe, ouverture vers le social par le père ou un homme proche qui paliera son absence...PERMETTENT à l'enfant de se former de manière épanouissante.  

Tant que cela n'aura pas été officiellement déclaré INEXACTITUDES, je serai CONTRE. 

Et si c'est déclaré INEXACTITUDE, de nombreux psy devront envisager d'ACTUALISER leurs connaissances devenues obsolètes.

 

Certains argumentent que des couples homosexuels avec enfants, cela existe déjà.

Ce n'est pas parce qu'un état existe qu'il est souhaitable de le généraliser.

Par contre, il n'est pas exclu de traiter des situations particulières de manière particulière :

- Suivi psychologique du développement de ces enfants, par une personne, de préférence, de sexe opposé à celui des parents afin de permettre une identification possible rééquilibrante.

- Adoption civile offerte au "conjoint" du parent officiel, dans l'optique de ne pas défavoriser l'enfant sur le plan matériel (comme ce fut fait pour les enfants , il n'y a pas si longtemps, qualifiés d'adultérins = conçus en dehors du mariage par un homme marié donc ne pouvant êtr reconnus de leur père et forcément déshérité- )...

- Autres à définir.

 

Par ailleurs, la société évoluant et ces conditions d'enfance étant inévitables, d'ici quelques années on pourra rencontrer des ados puis des adultes ayant vécu dans ce milieu éducatif et mesurer l'impact que cela aura eu sur leur épanouissement.... Et réviser les cours des aspirants psy !!!

 

Dans l'immédiat, nous ne disposons d'une vision zoomée que sur les dangers d'une telle procédure :

 

Insémination artificielle : Or nous savons à quel point les enfants abandonnés et adoptés, même dans des familles qui les ont aimés et élevés dans les meilleures conditions, sont en recherche de leurs origines génétiques !!!  Alors, faudra-t-il enlever l'anonymt des donneurs de sperme ?

Mère porteuse : Pareil mais en pire !  On dénie totalement le caractère humain à cette femme qui non seulement portera l'enfant d'un homme qu'elle n'aura pas choisi mais peut, à terme, souffrir de devoir abandonner son enfant !!!

 

Et si on Posait la vraie question : Pourquoi voulez-vous AVOIR un enfant  ?

  - Parce que j'ai un désir de maternité ou de paternité :  Réponse montrant que c'est la recherche de la réalisation d'un désir personnel et non tourné vers la volonté de permettre à la vie de continuer à travers l'épanouisseemnt d'un être à venir.

 -  Pour transmettre mon patrimoine : Il y a de multiples possibilités, actuellement, pour le transmettre à des défenseurs de causes humanitaires afin d'augmenter le potentiel de ces volontaires.

 

Donc, mes conclusions, avant supplément d'informations exigées :

Le mariage civil : Oui. Sachant que le maire peut se limiter à présenter ou, s'il n'a pas de sympathie pour les contractants, à faire présenter par son adjoint, le document qui, signé par les conjoints et les témoins, officialisera leur nouvel état civil. 

  L'adoption d'un enfant, à sa naissance : Non, tant que des études sérieuses n'auront pas permis de dénoncer que les enseignements actuels en psychiatrie ne correspondent plus aux besoins de l'enfance.

  L'adoption d'un enfant à partir de 7 ans (moins, en cas d'urgence -voir ci-dessus-) : Sous réserve que l'enfant soit d'accord.

 

En ce qui me concerne, j'ai déjà le souvenir qu'enfant d'une famille recomposée, il m'était très désagréable, à l'école, de devoir annoncer que je ne portais pas le même nom que mes parents !!! 

 J'avais l'impression d'être la seule dans ce cas...

Aussi, quand j'ai divorcé j'ai gardé le même nom que ma fille tant qu'elle a été scolarisée.

Et ceci a dû lui convenir car elle a fait de même.

Pourtant aujourd'hui, vu le nombre de familles mosaïque, ce ne doit plus être un désagrément car la moitié de la classe est dans cette situtation.

 

Mais ce souvenir me facilite l'extrapolation au malaise que pourraient ressentir des enfants qui ont 2 mamans ou 2 papas !

Car même si les enseignants ont la capacité de les accueillir sans différence, c'est au niveau des copains et des copines que cela risque de les déstabiliser et blesser gravement. Une magnifique insulte à disposition en cas de dispute !!!

Nettement plus efficace que "fils de p...."

 

A Marseille cette expression n'est pas rare (euphémisme) et, en récrée, elle permet aux gamins de libérer leur agressivité par des bagarres qui ne laissent aucune autre marque que celles physiques, puisqu'il n'y a que les vérités qui blessent au-delà.

 

Je tiens à ajouter que j'ai des amis homosexuels (dont mon meilleur ami, avant qu'il ne "s'exile" à Paris).

Ma réaction n'est donc pas une manifestation d'homophobie mais simplement le souci de

- Protéger des enfants de choix qui leur serait imposé et contraire à leur sain épanouissement (comme je le ferais pour refuser un prénom genre "cudemite") 

- Protéger des adultes de la souffrance de se voir reprocher par leurs "enfants" de les avoir fait naître et évoluer dans leur milieu (je crois qu'il ne peut y avoir pire douleur.) 

 

 Que les Politiques s'occupent d'optimiser des stratégies politiques et économiques mais qu'ils laissent aux enseignants, éducateurs, médecins pédiatres et psychologues,...  le soin d'étudier les aménagements sociétaux favorables à l'épanouissement des enfants.

 

 Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 16:36

Messieurs FILLON et COPE, prenez-en plein les gencives !!!  Cela vous fermera la bouche un moment et vous évitera de proférer des affirmations où la méchanceté le dispute à la bêtise et à la stérilité des propos. Tiercé exaequo ! 

Bernard ARNAULT, Patron de LVMH, et plus grande fortune Française, vous affirme, même s'il s'exprime en termes polis - pour ne pas dire polissés - que vous l'avez insulté en évoquant que sa demande de double Nationalité (Belge et Française) avait pour finalité de le soustraire à son devoir de Solidarité Nationale, en temps de crise.

Je cite :

"Je suis et je resterai fiscalement domicilié en France et, à ce titre, je remplirai, comme tous les Français, l'ensemble de mes obligations fiscales".

Notre pays doit compter sur la contribution de chacun pour faire face à une crise économique profonde", tout comme le fait que sa "démarche personnelle, qui avait été engagée depuis plusieurs mois en Belgique ne (devait) faire l'objet d'aucune interprétation politique".

"La France doit compter sur la contribution de chacun face à la crise. Je remplirai comme tous les Français mes obligations fiscales".

 

Vous avez sans doute cru opportun de sortir cette information au moment où les mesures fiscales allaient être mises en  oeuvre  et en particulier la taxation à 75% des revenus dépassant 1000.000 d'Euros annuels.

Vous vous êtes aussi probablement félicités d'avoir su attendre le "bon moment". 

Eh bien, effectivement c'est le bon moment pour le soutien de notre Président par le citoyen dont la participation sera vraisemblablement celle la plus élevée à la charge de l'un de nos compatriotes.

Qui plus est, la reconnaissance par un homme d'affaires, de la validité de la stratégie proposée compte tenu de la conjoncture.

 

Que la honte vous monte au nez !

Car "qui le dit est celui qui le ferait s'il en avait l'opportunité" est une phrase qui vous sied comme un gant... pas de boxe !

Eh bien Vous le feriez. Ce n'est pas le cas de ceux qui pensent à la France et aux Français avant de cultiver le culte de leur propre personne.

Et il y en a parmi les plus riches comme parmi les plus pauvres. Pour les égoïstes, ça marche pareil, je vous le concède.

 

Il est 17h (avant le discours de FH de 20h) mais sur ce sujet, Rachida DATI était dans ses petits souliers quand le journaliste de la 2 l'a interrogée vers 14h !!! S'est vue contrainte de répéter les affirmations de Bernard ARNAULT.

 

Mais analysons les faits :

Pour que le dossier relatif à cette demande se trouve sur le bureau des autorités Belges en Août, il a fallu qu'il soit déposé bien avant.

J'ai la conviction que ce fut une initiative liée aux élections Présidentielles.

Les craintes de B.A : La victoire éventuelle de JL. MELANCHON ou de M. LEPEN ou de N.SARKOZY !

MELANCHON : Car limiter ses ressources à 30.000€ par mois pour quelqu'un qui doit en dépenser plus tant il doit redistribuer à des prestataires de services divers (dont la sécurité). Ces redistributions directes sont une participation au pouvoir d'achat de tiers.   

Marine LEPEN : Car les idéologies de son instructeur de père lui semblent certainement les pire

Nicolas SARKOZY : Car la prévision d'une guerre civile, initiée au départ pour nettoyer les Cités au Karcher puis pour faire face aux Tsunamis de licenciements qui arrivent dans le contexte actuel par vagues plus disciplinées, l'aurait identifié en tant que cible, par ricochet ou extrapolation intempestive de chômeurs en colère. (Comme l'extrapolation insultante de F.FILLON mais dans un autre domaine)

 

Evidemment, pour le moment ces risques sont en sommeil pendant 5 ans.

 

François HOLLANDE a pour objectif fondamental une réconciliation Nationale qui ne peut exister avec des citoyens qui n'ont pas de quoi assurer le gîte et le couvert à leurs enfants et d'autres qui sont prêts à tout pour garnir leur coffre-fort car c'est leur seul critère de valeur individuelle.

 

Si la double Nationalité de BA lui permet d'augmenter son potentiel de dépenses, donc le pouvoir d'achat de ses contemporains, ce n'est peut-être pas si mal.

 

En fait, face aux premières déclarations publiées, j'ai sans doute prononcé un jugement hatif vis à vis de B.A (ouf! pas sur ce blog). En fait, ce n'était pas lui qui était concerné mais celui qu'il aurait été s'il avait été celui présenté par les UMPiens.

Alors, je voudrais, si l'un des décideurs politiques lit cet article, suggérer une mesure qui serait certainement très opérationnelle pour contrer la délinquance et qui coûterait moins cher que les dégâts qu'elle génère, et les déploiements de Police répressive :

La gratuité de l'inscription à un club de sport pour tous les enfants jusqu'à 18 ans, 21 ans s'ils poursuivent leurs études. (Et, pourquoi pas aussi, à un club d'enseignement musical ou de peinture)

Pendant que l'enfant fait du sport, il est encadré, il apprend les comportements sociaux compatibles avec le désir de gagner, il ne reste pas oisif les jours de vacances pendant que les parents travaillent...et j'en oublie, sans doute.

Oui, MAIS : L'inscription qu'il faut financer dès Septembre-Octobre coûte entre 250€ et 300€ par enfant. Je suis bien placée pour le savoir !

 

Il est évident que les familles, le plus souvent nombreuses, qui arrivent péniblement à assurer leurs dépenses de survie, n'ont pas les moyens d'assurer ce financement. 

Et "l'oisiveté mère de tous les vices" est une observation qui remonte assez loin dans le temps et qui a fait suffisamment ses preuves pour ne pas être contestable.

 

Ne donnnons pas à nos enfants les plus démunis cette mère spirituelle abusive !

Au contraire permettons à tous de se cotoyer amicalement et de s'apprécier en dehors d'une échelle de valeurs "étiquettes" pour que la solidarité se développe dès l'enfance.

 

Bonne soirée

Françoise 

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 19:50

Parce que je trouve qu'il serait dommage que cet échange reste dans le placard à commentaires qui, bien que ce ne soit pas sa vocation, n'est souvent consulté que par l'auteur du commentaire et l'auteur de l'article qui l'a provoqué.

 

Voici donc l'extrait de la remarque de Bertrand que je propose ici en partage (la totalité se trouve en commentaire du précédent article):

   "Dites, le gouvernement a fait le grand saut, et vient d'obtenir sa médaille d'or au saut à la perche : Il a franchi la barre des trois millions de chômeurs, un retour...vingt ans en arrière ? Le socialisme a donc bien partie liée avec le dolorisme sadomasochiste chrétien, en ce cas..."

Et ma réponse :

 

Quand un chiurgien ou un médecin découvre un malade, il n'est pas responsable de la maladie mais s'il est consciencieux il le soigne et essaie de le guérir.

Cela commence par le diagnostic précis.

Les 3000.000 de chômeurs ont été découverts en consultation par le Gouvernement. Le microbe -capitalisme exacerbé - qui en est la cause, a déjà été identifié mais ceci n'est que la 1ère étape.

En période d'élections, ils étaient en stade d'incubation et il est vraisemblable que si la cause n'avait pas été éradiquée la contagion aurait été nettement plus agressive. Laisser mourrir les malades -ce qui permet ensuite de diminuer les statistiques relatives à leur effectif - est une solution mais pas celle choisie par notre nouveau président en exercice.

C'est peut-être cela le 1er changement.

Je reconnais que la tâche est difficile et que seul le Christ peut faire des miracles. FH ne l'est pas.

Et je dirais même que ses choix privés sont très éloignés de la doctrine Chrétienne (Je connais les 2).

Ceci étant la doctrine Chrétienne qui incite à la générosité, la solidarité et le partage a effectivement ce point en commun avec nos attentes. Et, ce me semble l'essentiel.

Agréable semaine.

 

PS : Le sondage relatif à l'indice de satisfaction concernant nos gouvernants est en baisse. mais j'aimerais bien que la question posée soit : Regrettez-vous que SARKO n'ait pas été reconduit dans ses fonctions ?

A mon avis, on augmenterait nettement le phénomène de rejet observé en mai... Plus on en apprend, plus on en sait, plus on se réjouït - et même on se félicite-  si on a voté pour- de son départ.

 

Evidemment que ce soit le commentaire ou la réponse ceux-ci n'engagent que l'avis de leurs auteurs, lesquels sont tout à fait disposés à le partager avec des demandeurs éventuels.

Point commun entre : La maladie contagieuse, l'Amour et Les opinions formulées sur ce blog ? 

Ce Résultat mathématique paradoxal : Le partage les multiplie !!!!.

 

A bientôt

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Françoise ANRIGO - MARTIN
  • : Vision du contrôleur de gestion des stratégies d'entreprises et des stratégies politiques et recherche du pilotage optimum en fonction de l'évolution sociétale
  • Contact

Profil

  • Françoise ANRIGO - MARTIN
  • Chef comptable puis Auditeur, puis Professeur et, désormais, également Maitre Praticien en PNL.

Texte Libre

Pour les Etudiants, Entrepreneurs de demain et pour les Chefs d'Entreprises d'aujourd'hui.

         Afin que chacun progresse sur son chemin professionnel qui est une des voies d'accession au plateau d'excellencelà où le raisonnement atteint la vitesse de l'intuition dont il ne se distingue que par le sentiment de certitude qui l'accompagne. L'action juste (forme, fonds et délai) en résulte.
      J'invite, ceux qui viendront jusqu'à ce blog, à proposer leurs avis en utilisant la rubrique "commentaires"

                      De Fonds Sérieux, de Forme Joyeuse :  ---------------------> 
En Alliance avec la Vie

                                F. A-M

  Nombre de Consultants de ce blog    créé le 23 -09-2008   : 60.122       au   10-10-2014

                               Il y a, actuellement,   personne(s) sur ce blog

Recherche

Texte Libre

Pages