Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 09:24

François HOLLANDE,

 

Président des français, exprime publiquement que les recommandations Européennes, pour aligner notre régime social sur celui des pays où la richesse moyenne est la plus élevée car la productivité y est meilleure,

(explication : Là où les plus hauts revenus = les plus faibles x 10.000 car très peu de protection sociale), il les pose sur le siège de la chaise où il va s'asseoir.

Ce qui en langage sarkozien, se dirait à peu près : "il se les met au c.."

"pas de smig" x 10.000. C'est un tout petit peu exagéré, j'en conviens... car 0 (concevable par l' Europe) x 10.000 = 0. impossible. Mais en langage marseillais, exagerer UN PEU n'est pas mentir.

 

J'ai appris incessament que si nous n'avions pas pu Nationaliser, ne serait-ce que temporairement, les Entreprises qui ont licencié, alors qu'elles n'étaient pas déficitaires mais seulement "pas assez bénéficiaires", c'était dû au respect de certaines contraintes Européennes

Je l'ai appris par Marine LEPEN qui doit savoir ce "de quoi elle cause" vu qu'elle est député Européen.

Alors, si cette fois-ci François HOLLANDE réagit, on peut espérer que très bientôt cela deviendra une habitude pour notre Président de se comporter comme le chef d'Etat d'un pays indépendant, qui a choisi la vision à MT, c'est à dire le confort d'un plus grand nombre.

Attitude non seulement Ethique ( Sociale =  morale laïque)  mais aussi judicieuse sur le plan économique car relancera la croissance et la productivité - mais par la voie noble -  puisque la population retrouvera un pouvoir d'achat DECENT.

Démonstration :

1) UN TRES RICHE ne pourra jamais conduire qu'un seul véhicule - soit-il très cher - en même temps.

2) 10.000 citoyens juste aisés, pourront conduire 10.000 véhicules pas très chers.

     La multiplication dans les 2 cas montre que l'optimum incontestable est le résultat du  2ème cas.

 

Alors, l'ESPOIR RENAIT !

 

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
19 mai 2013 7 19 /05 /mai /2013 10:11

La QUESTION ABSENTE que j'ai attendue, en vain : 

 

Pourquoi n'a-t-il pas considéré comme nationalisables, ne serait-ce qu'à titre temporaire, la durée permettant de  trouver une autre forme juridique viable,  les entreprises qui ont licencié en masse sous l'impulsion exclusive des intérêts, à CT, du monde de la Finance ?

 

Au moins 4 réponses possibles à cette interrogation :

  - Le manque d'intérêt pour le monde "ouvrier" et "assimilé" des interviewers

   - Chacun a estimé que la question serait posée par un autre car aussi évidente que fondamentale. Ont privilégié l'originalité aux dépends de l'efficacité.

  - La pression (plus ou moins matérialisée) du monde de la finance sur les "questionnants" ou sur leurs employeurs

  - La censure préalable des questions autorisées.

 

Cette liste n'est pas exhaustive et Certains lecteurs pourront rajouter d'autres hypothèses par voie de commentaires !!

Ou, mon instant "d'optimisme délirant",  Appel aux  lecteurs -s'ils existent - journalistes non soumis, et présents, cet aprèm là : Je leur demande de LA REPONSE, par voie de commentaires, zossi.

 

- Pourquoi "Intérêts à CT" c'est à dire se limitant à la durée de vie humaine de la minorité, en effectif, qui les a servis ?

  Parce que l'on sait que l'appauvrissement des masses n'est pas compatible avec l'évolution des productions de masse qui aboutiront dans des stocks, faute de trouver des consommateurs ayant les moyens de les acquérir,  générant, par ricochet, l'appauvrissement des producteurs.

 

- Evidemment il y avait une autre question que j'aurais aimé entendre posée.

Mais vu l'absence de la 1ère, l'absence de la 2ème devenait automatique puisqu'elle aurait remis en cause les attentes des mêmes (le monde dit de la Finance)  : La gestion d'une INFLATION MONETAIRE raisonnable et rationnelle, suivant le modèle initialement Chinois, puis récemment Japonais, qui a permis, entre autres, à TOYOTA, en pleine crise automobile, d'accéder à un taux de croissance encore jamais atteint. (voir sur le Net, j'ai oublié la précision)

Alors, ai-je perdu du temps à écouter ce discours du jeudi et en est-il de même pour vous qui accordez 2 minutes à cette lecture ?

Après réflexion, ma réponse est : NON !

François c'est déjà mieux que Nicolas : Ne cultive pas de nouvelles inégalités, genre dispenser de la T.Habitation et de la T.Foncière les plus fortunés en instituant un subterfuge appelé "bouclier fiscal", par exemple.

Mais, pour l'assainissement du monde du travail, en respectant le partage équitable et intelligent de la richesse entre les apporteurs de Capitaux et les "CeuS" qui les font fructifier,  nous sommes encore TRES LOIN d'une "Alternance" démocratique.

Pensée Conjoncturelle :

Espérons que l'Esprit Saint offre, en ce jour, un esprit sain à nos compatriotes dirigeants.

Car l'esprit sain de ceux qui ont les clefs de l'évolution sociétale est le garant d'un corps sain des générations à venir.

Et pour le moment, il y a du travail !

 

Le Technicien de Surface Divin n'a pas à s'inquiéter. Il aura de quoi s'occuper largement pendant une bonne année pour "nettoyer".  En effet, si la Surface (Cerveaux de nos Elus) est limitée, l'encombrement polluant est maximum.

 

Sur ces considérations : Agréable Dimanche

A bientôt

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 08:35

Avant de formuler l'état Désiré, faisons le point sur l'état Présent :

 

   - Ecole obligatoire jusqu'à 16 ans suivie du chômage des moins qualifiés ou études à rallonge impliquent :
Début d'entrée dans le monde du travail, en moyenne, entre 21 et 25 ans.

   - Croissance exponentielle du chômage des séniors quand, sous la pression des "mises au placard", ils ne se retrouvent pas en arrêt maladie jusqu'au terme de leur période dite active.

Conséquence observable : Avant 60 ans, nombreux sont les ex-actifs qui sont sortis de la population "cotisante".
(autres que nos "hommo-politicus" pas si sapiens que ce qu'ils se proclament )    
Si l'âge de départ à la retraite augmente avec la durée de cotisation, les chômeurs recevront des indemnités chomage jusqu'au jour J et les malades des indemnités maladie, jusqu'au jour J, aussi.

   Si l'âge de la retraite n'augmente pas mais la durée de cotisation augmente -

C'EST LA QUE SE SITUE LA MANIPULATION DE L'OPINION PUBLIQUE :

 A l'âge dit "de la retraite légale" les autres allocations seront supprimées, l'individu sera déclaré en retraite, mais comme il n'aura pas effectué le temps de cotisation règlementaire il n'aura qu'une retraite partielle.

 

  Il est donc tout autant important de synchroniser, comme il se doit, Âge et Durée de cotisation.

  "la critique est aisée mais l'art est difficile".

  Alors, après la critique, voici l'art :

  - Tout d'abord pour rendre cohérents la durée du temps de cotisation et l'âge de départ légal:

Au niveau des cotisations :

          - Faire Cotiser les employeurs d' apprentis (Ne serait-ce qu'aux caisses de Retraite)

          - Faire Cotiser les employeurs des étudiants en Alternance (")

          - Faire Cotiser les employeurs des stagiaires - surtout qu'aujourd'hui les stages se développent à perte de durée !!!- (") ne serait-ce que pour rémunérer moins cher que le SMIG des talents valant 3 fois plus.

Au niveau du statut :

          - Périodes de maladie ou de chômage retenues en temps d'activité pour évaluation de la durée totale. 

 

- Contrôles accrus de l'Inspection du travail au niveau du turn-over :

          - Déclaration à produire pour tout départ, autrement qu'en retraite,  d'un "ancien" avec embauche d'un "nouveau" sur un même poste,  et maintien du niveau des cotisations "retraite", (malgré la probable rémunération inférieure).
Cette stratégie aurait aussi pour effet positif de maintenir en poste plus longtemps l'ancien afin de ne pas subir le surcoût "remplacement".

         - Analyse par le tribunal de Prud'homme de tout départ d'un ancien pour motif "maladie".

           S'il est prouvé que sa pathologie est liée aux conditions de travail, maintien de la cotisation "retraite" dûe par l'Entreprise, au titre de ce salarié, avant son arrêt.

 

- Cotisation de tout salarié employé sur le sol français, suivant le régime français du Droit du Travail

   Ben oui ! Car actuellement - en particulier dans l'activité du Bâtiment en FRANCE (qui parait-il "lorsqu'elle se porte bien, tout va bien" ) on trouve un maximum de salariés Européens non Français qui génèrent des cotisations Retraites, dans leur Pays d'origine, versées à taux très inférieur au taux applicable aux salariés Français,  

   Dans ce cas, il conviendrait que le complément, pour arriver au taux règlementaire français, soit versé dans les caisses de la France (Régime collectif) d'autant plus que pour le travailleur, dans son pays, cela ne modifierait pas ses droits financiers acquis.

 

En Conclusion, pour rester cohérent :

Si on retient l'hypothèse optimiste d'un début d'activité professionnelle à 22 ans : (Arrêt des études à Bac +2 maxi, suivi de 2 ans de recherche d'emploi)

- Durée de cotisation minimum fixée à 42 ans et Age de Départ en retraite légal à 22 + 42  = 64 ans.

Ou, vu la crise de l'emploi (et le bien-fondé de confier le travail à des jeunes plutôt qu'à des séniors ):

- Durée de Cotisation fixée à 40 ans et Âge de départ en retraite légal à 22+40 = 62 ans

 

Mais durée de cotisation 43 ans et âge de départ 62 ans donnant : l'anomalie suivante :  22 + 43 = 65
(âge minimum à atteindre par la plupart des individus pour pouvoir bénéficier d'une retraite à taux plein)

Génèrerait que tout sénior en arrêt (chômage ou maladie) avant 65 ans, se retrouverait avec, pour seule ressource,  une allocation retraite partielle car, viré d'office dans ce régime, dès 62 ans.

 

Donc durée de cotisation 43 ans et Âge de départ en retraite de moins de 65 ans = MANIPULATION pour cacher aux "encore actifs" la perte de droits du plus grand nombre, contraints de s'arrêter- comme leurs aînés -  avant d'avoir bouclé leur 43 ans d'activité.

Circonstances aggravantes : L'évolution accéléré des techniques qui rendra les SENIORS "obsolètes" plus rapidement encore.  

  Obsolète ? c'est un mot qui ne s'applique qu'aux machines de technicité dépassée !

  Vous croyez ? 

 

Depuis que les machines ont remplacé les humains au travail,  il n'y a pas de raison pour que ce qui qualifie positivement les unes ne qualifie pas positivement les autres et, par voie de conséquences, pareil pour les qualifications négatives.

 

La différence c'est que la machine obsolète  n'a pas besoin de ressources après sa période productive mais ne Consomme plus ! Or, la consommation est ce qui entretient la CROISSANCE ! 

Donc, même sans les raisons du coeur, les retraités qui bénéficient de leur retraite à taux plein, sont des facteurs de succès de l'Economie !

 

 C'était pour conclure sur une note joyeuse !!!

 

Françoise

 

PS : Nous constatons, une fois de plus, qu'avant de déliberer sur ce sujet de Société, dont la préoccupation dominante est d'ordre financier, des spécialistes (Patrons et Syndicats) sont Publiquement sollicités.

Alors, j'en rajoute une couche : Pour le sujet hypergrave de la santé psychologique et, par ricochet, physique, des Enfants au sein de couples nouveaux, pourquoi n'a-t-on pas sollicité publiquement l'avis de professionnels de l'enfance (Psy et Pédiatres), hein ?

Je crains que la réponse ne soit : Par ce qu'il y a moins de professionnels de l'enfance électeurs que de couples nouveaux en désir d'enfants, électeurs.

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 07:58

Je ne parle pas d'un enfant mais de la naissance d'un Gouvernement qui tangue argent teint. 

Car tout ce qui brille n'est pas d'or ! 

Comment arrive-t-il à décevoir TOUS ses électeurs au point que le faible pourcentage d'opinions favorables qu'il lui reste semble provenir des inconditionnels de l'individu qui pourraient l'applaudir même s'il faisait les pieds au mur en disant que c'est sa nouvelle stratégie pour palier le chômage  ?

J'observe :

   -  Son comportement / monde du travail : Ses affirmations relatives aux licenciements boursiers :  Il a dit qu'il était contre. On a cru qu'il voulait dire opposé, en fait, en se fiant à ce qu'il pratique, il voulait dire l'inverse.

       Parodiant Sacha Guitry (lequel parlait des femmes)  : Il n'est pas contre il est  "tout contre" !!! 

      Toutes les boites et industries qui ont mis au chômage leurs employés et, par anticipation, leurs enfants, il leur a donné son feu vert, au lieu de créer un droit de préemption de l'Etat et d'effectuer les Nationalisations intermédiaires qui s'imposaient pour assurer leur continuité et leur devenir sous forme de SCOP. 

- Son comportement / monde sociétal : La loi qui permettra l'adoption d'enfants par les couples homosexuels sans que l'on entende sur les médias l'opinion des psychologues, pédiatres... c'est à dire de tous ceux qui pourraient soit mener une opposition rationnelle et incontestable ou, au contraire, rassurer sur l'inoffensivité de cette situation pour les enfants concernés.

Pour la loi sur le droit du TRAVAIL il y a eu confrontation préalable des spécialistes de ce milieu.

Pour la Loi sur l'évolution du droit Sociétal et de l'influence sur la Santé Psychologique des enfants : RIEN.

   Et en voici déjà :

  Conséquence immédiate : On voit défiler dans les rues des milliers d'enfants, accompagnant leurs parents convaincus, une éducation en homophobie garantie des générations en devenir.

 

 Tout le reste est littérature !!!!

 

Mais qui d'autre, aujourd'hui ?

   - Le Front de gauche    

             - Sur les Nationalisations : Pas d'opinion exprimée

              - Sur les Allocations familiales : Là, j'ai été sidérée de constater que la décision de réviser leur attribution en fonction des ressources du foyer n'ait pas été retenue comme un progrès par JL MELENCHON (attitude équivalente avec celle de Marine LEPEN)

             - Le pire : Retour à un Régime Parlementaire :

Quand on a pu constater comment le Parlement, dit représentant du peuple, se comporte une fois au Pouvoir 

(arrivant même jusqu'à voter des mesures préalablement refusées par Référendum ) : Non Merci !

 

- L'UMP :

           - L'échantillon de la Présidence SARKOZIENNE (enrichissement des plus riches de plus de 30% en Un an et appauvrissement des plus pauvres d'un pourcentage variant de -3% à  - 100%, de plus en plus grave suivant le niveau de misère initiale) me semble plus que significatif  : Non, encore moins !

          - Le combat COPPE/ FILLON confirmant l'intérêt poursuivi par ses meneurs : le LEUR. 

 

- Le Front National  dont le point commun avec le front de gauche est le peu d'intérêt accordé à la plus juste répartition des Allocations familiales (donc le peu d'intérêt porté à la population la plus nécessiteuse)

Qui utilise la procédure du Bouc Emissaire (racisme) pour donner l'illusion d'un rassemblement patriotique qui serait le garant de plus de justice sociale (dont on a vu un échantillon de notion d'égalité avec son point de vue sur l'utilité de verser les mêmes allocations familiales aux plus riches et aux plus pauvres) !!!  Non, pas plus.

 

Heureusement que les élections présidentielles ne seront que pour dans 4 ans !

 

D'ici là, on peut espérer qu'un VRAI SOCIALISTE se révèlera et que nous pourrons formuler un choix AFFIRMATION et non RENONCEMENT,  un choix résultant d' Un raisonnement direct et non d' une déduction obtenue par "récurrence" appelée encore  "par l'absurde" - qualificatif très opportun en la circonstance

          

Voilà ce que je retiens des Manifs de ce Dimanche !  

En espérant quand même qu'elles auront pour effet, aussi éphémère soit-il, de montrer que nous n'avons pas voté pour les stratégies mises en oeuvre par le gouvernement en place ! 

 

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 20:19

Le modèle ALLEMAND 
 

En fait, en lisant ce texte, il m'est revenu en mémoire les propos de François FILLON qui, globalement, évoquait d'étendre à la France ce système.

  "Dans certains pays comme l'Allemagne, la Finlande ou la Suède,  il n'existe pas de salaire minimum interprofessionnel. Dans ce cas, les salaires minima sont négociés entre partenaires sociaux aux niveaux des branches professionnelles.
Il existe donc autant de salaires minima que de branches professionnelles, "ce qui donne une certaine souplesse à l'économie".
Lorsqu'ils ne sont pas étendus par un arrêté ministériel, les accords de branches ne s'appliquent que dans les entreprises membres d'un syndicat professionnel ayant signé l'accord.
En defaut de l'extension de la convention collective celle-ci n'oblige le patron qu'envers les salariés membre d'un syndicat signataire."

On voit bien là la manipulation de l'opinion quand on communique, par voie de média, des indications de rémunération moyenne... Il manque un ENORME DETAIL : L'Ecart type, c'est à dire les valeurs des minima et maxima qui participent au calcul de la valeur Moyenne.
 

  Exemple : un individu qui gagne 50.000€ par mois et un autre qui gagne 1000€ par mois.

La rémunération moyenne calculée pour cette population = (50.000+1000) x 1/2   = 25.500€ par mois.

C'est sympa une population où la rémunération moyenne annoncée est de 25.000€ par mois !

Mais l'écart type permet de retrouver comment est formée la moyenne et de situer que celui qui gagne le plus gagne 50.000€ par mois et l'autre gagne 1.500€ par mois.

En gros, entre la valeur moyenne et les valeurs maxi ou mini il y a environ 3 écarts type.

En prenant la valeur moyenne diminuée de 3 écarts type on obtient le mini.
 

Alors j'aimerais bien connaitre dans ce brillant système économique ALLEMAND non seulement les ressources moyennes par individu mais encore la valeur de l'écart type et surtout de 3 x écart type.

Et puis, on pratiquerait pareil pour la France.
 

  Autres berlurettes de saison :

1) Alors que l'on sait que les Français qui ont voté pour François HOLLANDE sont essentiellement ceux qui représentent la population de gauche, celle qui refuse les licenciements boursiers et l'augmentation de la compétitivité des entreprises par le principe des vases communiquants où ceux que l'on vide sont ceux de ceux qui travaillent, j'ai entendu diffuser que 4/5ème des Français souhaiteraient une Politique plus à Droite !!!   

Je trouve que cette affirmation est à la limite de l'imposture !

Une façon de déculpabiliser le gouvernement actuel et de justifier son inertie en matière de nationalisation intermédiaire qui aurait pu sauver des industries et des emplois sur plusieurs générations.

On ne veut pas "inquiéter" le monde du Capital Libéral (les ex-ennemis)
 

  2) On nous montre des statistiques qui font apparaitre que les pertes d'emplois en CDI des Entreprises qui ferment ne représentent pas la majorité des chomeurs laquelle majorité est représentée par ceux dont les CDD ne sont pas renouvelés.

Mais on ne nous dit pas que les très grands pourvoyeurs en CDD sont aussi ces MEMES entreprises qui ferment et qui, dernièrement, n'engageaient plus que dans ces conditions.

Sans compter leurs sous-traitants, qui eux aussi, embauchaient en CDD, et qui ferment par ricochet.
 

 Il m'a semblé indispensable, étant donné que mon blog est AUSSI et SURTOUT consulté par des étudiants - la génération d'avenir (si je me fie aux articles (Q de cours) les plus consultés) - de remettre à leur juste niveau la valeur de ces messages populistes.

Françoise  -

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 20:42

Car quoi qu'on en dise et quoi qu'on en pense, niveau forme :  Ce fut très divertissant !

Niveau fonds :

Ce que j'ai totalement approuvé :

    - Ses exigences au niveau de la banque Centrale Européenne afin de relancer la croissance même au prix de 4% d'inflation et qu'elle prête directement aux Etats, sans passer par l'intermédiaire des banques.

    - Son concept de la hiérachie des rémunérations en Entreprise où, entre le moins bien rémunéré et le plus haut salaire, le coefficient de majoration n'excèderait pas 20. Soit si le minimum est de 1500€, le maximum serait de 20 x 1.500 =30.000€.

    - Le fait que pour augmenter la compétitivité de nos entreprises il ne faut surtout pas baisser les rémunérations de ceux qui y travaillent  (de toutes façons même en les divisant par 10 , j'exagère à peine, on ne descendrait pas au niveau de celles versées dans les pays où sont délocalisés les sites de production).

      Au contraire, en les maintenant à un niveau suffisant, on relancerait la consommation et en adoptant des stratégies de "préférence nationale", au moins au niveau des fournisseurs de l'Etat, on remplirait le carnet de commandes des Entreprises Françaises.

    - Qu'il utilise l'image de négrier pour qualifier la suggestion de son interlocuteur UMP qui évoquait la stratégie de "baisser le coût de la masse salariale" ce qui a d'ailleurs incommodé son vis à vis mais qui m'a ravie !!!

Ce qui me laisse sur ma faim

  - Son Assemblée constituante de la VIème république car, si on conçoit qu'il ne pourrait pas évoquer un seul instant son programme sans modification de la constitution (vu que le conseil constitutionnel actuel censurerait toutes ses initiatives), il n'est pas possible de voter pour une autre constitution dont on ne sait rien. Qui ? Quoi ? Comment ?

 - Ses 14 tranches d'imposition : Mais encore ???

Par ailleurs, son  idée de l'imposition en France des Français, en quelque lieu qu'ils exercent, sous déduction de l'impôt local : C'est excellentissime.
Mais cela implique que l'on soit suffisament actifs sous la présidence de  F. HOLLANDE pour que cette Loi soit de l' initiative de CETTE Présidence.

Cela ne semblerait pas impossible en cas de remaniement Ministeriel avec changement du 1er Ministre qui est bien trop libéral pour l'évoquer (plus libéral que les USA. C'est dire ! à la tengente du SARKOZISME).

Ce qui m'a manqué :

La suggestion de SCOPS et de Sté d'économie mixte pour s'opposer aux licenciements boursiers.

En effet, s'il a mentionné qu'il aimerait une Loi pour les bloquer il n'a pas suggéré cette solution appliquable dès aujourd'hui, à condition de le vouloir.

Ce que je n'ai pas apprécié :

Ses clins d'oeil politiciens aux "verts", ceux indirects, car cela sentait la stratégie politicienne à 10.000kms à la ronde.

Ce que j'ai détesté. :

- La loi d'Amnistie demandée pour les syndicalistes.

  Déjà pour les raisons évoquées sur mon précédent article, mais encore :

  Parce que si on lance une Amnistie globale pour certaines catégories de citoyens il n'y a pas de raison pour que l'on n'en émette pas une collection. Un précédent très dangereux.

  Je conçois qu'avant l'affaire CAHUZAC, notre Président pouvait éventuellement tolérer l'hypothèse, mais APRES : Impossible. Il a appris la leçon et, vu le prix, c'était la moindre des choses.

   On aurait pu voir revenir ensuite, sur le tapis de l'Assemblée, la proposition de l'UMP d'amnistier le retour des comptes bancaires des évadés fiscaux, en France. Etc.

 

- Les allocations familiales maintenues comme actuellement et pour tous quels que soient les revenus du foyer

      Soit  un complément d'épargne pour ceux qui ont déjà des revenus si élevés qu'ils ne peuvent pas les consommer intégralement

      Et par contre pas d'allocation pour une mère seule qui élève un enfant unique de plus de 3 ans avec un salaire misérable.

 

En CONCLUSION :

       JL MELENCHON me parait un homme dont les interventions sont utiles à l'évolution favorable de plus de Justice Sociétale et d'intelligence Economique.

       Néanmoins, aujourd'hui il me parait encore trop opportuniste ("verts" et Alloc familiales) pour inspirer la confiance nécessaire et être celui qui pourrait redresser la situation de manière satisfaisante.

 

PS 1 : "Le mariage pour tous" : Il est pour.

         Je maintiens mon avis défavorable à cause des nombreux Pays qui refusent les adoptions de leurs orphelins à tous les couples vivant dans des pays où cette législation est en vigueur (voir mon article sur le sujet)

     On en constate, dès maintenant, la conséquence car, intuition féminine sans doute, mais j'ai la conviction que la nouvelle Loi promulguée au Mali (Etat qui ne peut se fâcher avec nous après le soutien que l'on vient de lui apporter) qui limite l'adoption de ses enfants en Interne, et qui a même bloqué des procédures en cours où des parents adoptifs français, acceptés antérieurement, se sont vu refuser la garde des enfants attendus.

 

PS 2 : "Les Verts" je n'ai rien contre mais ce que je n'apprécie pas c'est la "lèche".  

Comme JM AYRAULT fait des risettes aux électeurs de l'UMP, JL MELENCHON a fait des risettes aux électeurs des Verts dans une opération exclusive de séduction et de recueil de suffrages.  

       Dans les 2 cas, ça se ressent presque physiquement et ça m'énerve ! 

A bientôt

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 07:42

1) Parce que c'est une généralisation qui ne convient donc pas à tous les cas particuliers et qui crée un précédent qui peut être extrapolé, par sophisme politicien, sur la durée et même à d'autres infractions.

   Dans ce style, la Loi d'Amnistie votée par les députés pour eux-même quand il s'était agi de ne pas les pénaliser pour le financement illicite de leurs campagnes électorales. (le gag - si on peut dire - Les complices, qui avaient participé à l'opération (le plus souvent les payeurs) mais qui n'étaient pas députés, n'avaient pas été Amnistiés.)

    

2) Parce qu'elle évite de justifier, par les circonstances, la REACTION de ceux qui ont réagi violemment à une agression

 

3) Parce qu'elle dispense de mettre en cause les agresseurs

 

4) Parce qu'elle permet d'amnistier les agresseurs en ne faisant pas apparaitre les conditions de légitime défense.

 

Et voilà !

 

Pour toutes ces raisons, au moins, une loi d'Amnistie, en temps de Paix, donc  où on peut identifier avec précision qui a fait quoi (donc pas de risque d'injustice en ne désignant qu'une partie des "coupables") n'est pas une bonne initiative.

 

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 13:07

Une gauche qui nationaliserait les Grandes Entreprises, avant leur fermeture, pour assurer l'interim de continuité avant reprise, éventuellement par les salariés, dans le cadre d'une structure de SCOP ou de Sté mixte (à créer) les 51% des parts étant détenues par les salariés (1 voix par personne et non par part).

 

Nous avons assisté aux funérailles en grandes pompes de FLORANGE, PETROPLUS, à l'assistance de la fin de vie de FRALIB, j'en passe et des pire...

La concession accordée pour le Nouvel aéroport contesté de NANTES ....

La loi DUFLOT qui est non pas une niche mais un chenil fiscal !!!

 

J'ai cru, jusqu'à l'enterrement de PETROPLUS, que le 1er Ministre ne suivait pas les recommandations de son chef, le Président HOLLANDE (et ses électeurs), que ce soit pour montrer à la droite qu'ils avaient des affinités ou par incompétence (hypothèse non privilégiée).

 

En fait, je dois admettre que HOLLANDE - AYRAULT c'est comme le flic gentil et le flic méchant :

Un partenariat stratégique mais qui n'est pas plus de gauche que FILLON, ni plus de droite.

 

Le parti socialiste semble effacé du paysage politique.

Ou alors ce sont des élus qui misent sur le fait que voteront pour eux ceux qui sont allergiques à la droite et à l'extrême gauche. Un vote renoncement et non un vote choix.

 

Qui reste-t-il pour représenter le VRAI SOCIALISME ?   Je ne vois qu'une réponse : La RUE !

L'handicap c'est que, dans la Rue, toutes les oppositions sont mélangées.

Or ce n'est pas d'une d'Opposition dont on a besoin mais d'une Restitution !

 

Une restitution de ce en quoi on avait le droit de croire en votant socialiste.

La Politique actuelle qui évoque de créer des emplois sans empêcher d'en perdre d'autres c'est une stratégie "tonneau des danaïdes".

Ca ne trompe personne !

Et encore moins ceux qui en font les frais et qui perdent leur emploi  parce que le gouvernement n'a pas eu l'audace d'accomplir son devoir et de bousculer les avantages acquis de la minorité en nombre, majorité en patrimoine, des "+33% de bénéfice par an".

 

Les "éléphants" du parti Socialiste : Je croyais que c'était une allusion à leur mémoire ... Erreur !

C'était, semble-t-il, lié à leur nez !!!  Pas à leur flair.

Quant au Front National, qui trouve que les Allocations familiales ne sont qu'un détail, sans compter tout le reste ... Que l'on ne me dise pas qu'il favorisera une vie décente pour tout Français !!!

 

Il suffirait que le front de gauche écrive qu'il maintiendra le suffrage universel, quoi qu'il arrive               (1 personne = 1 voix), pour que l'on ait envie de faire le pari de la 6ème République qui ne peut pas faire pire que la 5ème d'aujourd'hui.

 

Et je précise que je ne suis ni directement concernée, ni même par ricochet, par aucune des entreprises que notre gouvernement a laissé s'écrouler !

Alors vu mon dégoût, j'imagine les "raisins de la colère" qui doivent stagner dans les poitrines de ceux qui le sont . 

Je ne crois pas que la récolte viellira 5 ans avant que le vin de la vérité ne déborde des coupes de ceux qui sont sacrifiés sur l'autel du Libéralisme financier et sur les officiants, si je peux les appeler ainsi. 

Les vendangeurs seront vite dépassés par les vengeurs, dont l'effectif augmente de jour en jour. 

 

Je ne sais pas ce qui peut être ratrapé aujourd'hui, et plus grave encore, je ne sais pas qui, aujourd'hui, parmi nos gouvernants, en aurait l'intention.

 

Je ne sais si je suis plus triste et déçue qu'en colère ou inversement !

 

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 08:46

En effet, cet incident dû au mauvais élève déclaré de l'Assemblée Nationale, présente au moins l'avantage, pour le responsable en chef de la fermeture des hauts founeaux de FLORANGE, (et un handicap pour nous tous) d'apporter une diversion à son échec gravissime et de le protéger contre un renvoi qui paraitrait imposé au lieu d'être choisi.

 

Il est évident qu'un remaniement ministeriel motivé par la faute d'un homme, soit-il ex-ministre, ne pourrait apparaitre que comme un manifestation de faiblesse d'un Président qui se laisserait manipuler par des oppositions diverses, dont l'objectif fondamental serait d'affaiblir l'Elu afin de profiter à titre personnel de cette situation dès les prochaines élections.

 

 Même dans une famille on peut trouver simultanément des parents "irréprochables" et l'un des enfants "délinquant" ou "drogué" ou pire, "suicidaire", ce qui n'aurait été anticipé par aucun des autres membres...

Alors, n'en parlons pas quand les relations se font entre moins proches...

 

Par contre, avoir raté, à ce point, la poursuite d'activité des hauts fourneaux de FLORANGE, pour faire des risettes à la droite  rassurée que l'Etat Socialiste n'ait pas le Courage (l'autre mot "C" est censuré même s'il convient mieux) de s'opposer à la Puissance Financière, pour sauver des emplois et notre industrie, cela mérite amplement un "démissionnage" du décideur.

 

Petite consolation et effet positif de la bavure J.CAHUZAC : L'Aéroport de Nantes restera encore un long temps ce qu'il fut !!!

Quel dommage que cette remise en cause de cette initiative, reportée à perte de vue, n'implique pas la démission de celui qui en était l'initiateur : JM AYRAULT !  

On aurait ainsi abouti à un remaniement Ministériel pour une noble cause et dans des délais peut-être compatibles avec la restauration du site de FLORANGE !

 

Pour finir cet article sur une note plus joyeuse :

J. CAHUZAC évoque qu'il pourrait revenir à l'Assemblée Nationale  !!!

Je ne vous dis pas la panique que cela peut générer dans certaines chaumières : Celles de ceux qui supposent que ce n'est pas pour présenter des excuses (ce qu'il pourrait faire passer par une lettre au président de l'AN) , mais pour faire acte de franchise élargie et avouer tout ce qu'il sait sur les uns et les autres qui ont choisi des stratégies financières et fiscales de même nature que lui, et qui nous jouent les offusqués, prouvant qu'il y a plus menteurs que lui.

N'oublions pas qu'il a été, avant d'être Ministre, président de la "Commission Finances de l'Assemblée"... 

Je suppose que cette démarche peut-être dangereuse !!!  Pour Jérôme CAHUZAC, surtout !

Osera-t-il cet acte de bravoure ? Cela pourrait rééquilibrer sa réputation à son propre regard !

  On l'a accusé de lâcheté, entre autres. Ce qualificatif ne conviendrait plus !

A suivre !!!!

 

Agréable week-end.

Françoise

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 08:56

L'affaire J. CAHUZAC c'est quoi par rapport à : 
 

1)  - La loi d'amnistie que s'étaient votée à l'UNANIMITE les Députés à propos des dérives relatives au financement des partis politiques :

    Votée dans le cadre de l'affaire URBA, la loi du 15 janvier 1990, dite « loi ROCARD», efface toutes les infractions « commises avant le 15 juin 1989 en relation avec le financement direct ou indirect de campagnes électorales ou de partis ou de groupements politiques ».

 

        C'était en 1990, me rétorquerez-vous. Certes.  C'était du "on efface tout et on repart sainement !!!" 
     Mais cela prouve que le Parlement a la possibilité (pas encore supprimée aujourd'hui) de mettre hors du champ de la Loi, les hors la Loi de leur Assemblée, si leur effectif atteint le seuil critique d'une majorité concernée.

        C'était en 1990 !!!    Obsolète ?   La preuve que non :

        En voici une autre tentative : L'échantillon est récent.

        Heureusement que l'effectif des députés de la Majorité nouvelle ne devait pas avoir atteint le niveau minimum "utile"espéré par les initiateurs :   

2)   - Le 28 Mars 2013 : C'est récent cela : des Députés de l'UMP, dont JF COPPE, proposent une Loi d'Amnistie Fiscale  (n°855) pour ceux qui rapatrient leur argent en FRANCE, en prenant comme référence Silvio BERNUSCONI. La référence dispense de commentaires !

       En pleine affaire CAHUZAC, après la démission en date du 19 Mars de l'ancien(de peu) ministre du Budget , (Président de la commission des finances à l'Assemblée Nationale sous le gouvernement précédent),  juste avant qu'il avoue détenir un compte en banque à l'étranger. 

- La meilleure de la saison : les Députés UMP qui suggèrent un référendum, maintenant, pour (entre autres) remettre en cause la légitimité de notre Président de la république.

  Tu ne me crois pas ? Regarde l'émission "Mots croisés" en replay. Celle d'hier soir.

  Evidemment, quand on observe comment ils ont dépouillé leur propre "référendum" pour l'élection du président de leur Parti, on conçoit sans difficulté la fiabilité qu'ils accordent à cette procédure !

  Mais l'objectif est-il, dans ce cas, la fiabilité ou le désordre créé, préalable à un ordre nouveau dont ils seraient les bénéficiaires, essentiellement à titre personnel !

 

3)   Autre "détail" : L'UMP, et en particulier JF COPPE,  a exclu qu'il y ait des poursuites judiciaires vis à vis d'élus faisant des déclarations de Patrimoine personnel inexactes !

   Eh bien : Pour la moralisation de la Vie Politique, il y a du travail !

 

  Certes On s'est évité le pire en élisant une Majorité Parlementaire ne permettant pas que la proposition de loi d'amnistie pour les Français, pratiquant l'évasion fiscale, puisse être légalisée, mais tant que des individus pourront voter des Lois les dispensant d'être eux-même justiciables, on sera toujours dépendant de la taille critique de l'effectif des élus mafieux ou assimilés.

 

   Je regrette quand même sincèrement que hier soir, à mots croisés, quand la porte parole du gouvernement a brièvement évoqué cette proposition de Loi d'Amnistie, Yves Calvi, le présentateur n'ait pas permis de développer plus cette affirmation que tous les invités réunis ont immédiatement tenté de faire oublier !!!! Tous partis confondus !

  Pour mes amis et lecteurs :  "Reusement que j'suis là !"

   Ben quoi !

 

    A bientôt

    Françoise 

Repost 0
Published by Françoise ANRIGO - MARTIN - dans Avis en partage - Actualité -
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Françoise ANRIGO - MARTIN
  • : Vision du contrôleur de gestion des stratégies d'entreprises et des stratégies politiques et recherche du pilotage optimum en fonction de l'évolution sociétale
  • Contact

Profil

  • Françoise ANRIGO - MARTIN
  • Chef comptable puis Auditeur, puis Professeur et, désormais, également Maitre Praticien en PNL.

Texte Libre

Pour les Etudiants, Entrepreneurs de demain et pour les Chefs d'Entreprises d'aujourd'hui.

         Afin que chacun progresse sur son chemin professionnel qui est une des voies d'accession au plateau d'excellencelà où le raisonnement atteint la vitesse de l'intuition dont il ne se distingue que par le sentiment de certitude qui l'accompagne. L'action juste (forme, fonds et délai) en résulte.
      J'invite, ceux qui viendront jusqu'à ce blog, à proposer leurs avis en utilisant la rubrique "commentaires"

                      De Fonds Sérieux, de Forme Joyeuse :  ---------------------> 
En Alliance avec la Vie

                                F. A-M

  Nombre de Consultants de ce blog    créé le 23 -09-2008   : 60.122       au   10-10-2014

                               Il y a, actuellement,   personne(s) sur ce blog

Recherche

Texte Libre

Pages